Publié le 26 février 2014 - Modifié le 27 février 2014

Etudiants suisses exclus du programme Erasmus dès l'automne

Les étudiants pourraient faire partie des premières "victimes" du 9 février.
L'Union européenne exclut la Suisse du programme Erasmus Forum / 5 min. / le 26 février 2014
Le porte-parole de la Commission européenne a confirmé mercredi que la Suisse sera suspendue du programme européen Erasmus+ dès l'année académique 2014-2015.

Les étudiants suisses seront exclus du programme européen Erasmus+ à partir de la prochaine année académique 2014-2015, soit dès le semestre d'automne 2014. C'est ce qu'a indiqué mercredi la Commission européenne dans un communiqué .

Les universitaires qui sont déjà à l'étranger dans le cadre de ce programme pourront continuer leur cursus. Mais ils pourraient bien être les derniers Suisses à en profiter, a précisé un porte-parole européen à l'ATS.

Tractations toujours en cours

Après l'acceptation de l'initiative "Contre l'immigration de masse" le 9 février, les accords qui favorisent la mobilité des étudiants dans l'espace européen avaient été suspendus par Bruxelles (lire: Bruxelles gèle les accords Erasmus et de recherche avec la Suisse).

La Confédération a indiqué (voir communiqué) poursuivre ses délibérations internes sur l'extension de la libre circulation à la Croatie jusque début avril. La Commission européenne s'est toutefois faite pressante et a estimé par la voix d'un des commissionnaires, László Andor, que "business as usual" n'était pas une option.

Marc Renfer/Mélanie Ohayon

Les universités à la recherche de solutions

"Nous avions encore un petit espoir, mais hélas la situation est claire maintenant", regrette Marc Pilloud, des relations internationales de l'Université de Lausanne.

"Nous allons continuer à chercher des solutions pour les dossiers qui ont été déposés, pour les étudiants qui voulaient partir, comme ceux que nous devions accueillir", a-t-il affirmé à la RTS.

A l'Université de Genève, la recherche d'alternatives va également occuper l'administration. "Nous continuerons à recevoir des candidatures qui seront traitées et nous essayerons de faire partir le plus d'étudiants", a assuré Olivier Vincent, en charge du programme pour l'institution genevoise.

Près de 25'000 étudiants depuis 2001

Depuis 1992, date de l'instauration d'Erasmus dans le pays, plus de 26'000 Helvètes ont pu bénéficier d'une bourse pour étudier un an au maximum à l'étranger.

La Suisse accueille davantage d'étudiants européens (24'261 depuis 2001) qu'elle ne délivre de bourses Erasmus (22'363 depuis 2001).

La Confédération verse plusieurs millions de francs par an à ce titre (8 millions environ en 2012) à la Fondation ch pour la collaboration fédérale qui se charge ensuite d'attribuer les bourses Erasmus.

L'Union des étudiants "choquée"

L'Union des étudiants de Suisse (UNES) s'est dite "choquée, mais pas surprise".

Cette décision met à mort la dimension internationale du paysage suisse de la formation, a-t-elle réagi dans un communiqué. Celle-ci "ne ne peut tolérer que la formation et la recherche soient sacrifiées sur l’autel des négociations politiques".

Le communiqué de la Confédération