Modifié le 13 février 2014

Blocher: "Les Romands ont toujours eu une conscience nationale plus faible"

Blocher
Christoph Blocher s'en prend aux Romands 19h30 / 1 min. / le 12 février 2014
Dans un entretien accordé à la Basler Zeitung mercredi, l'ancien conseiller fédéral UDC Christoph Blocher épingle les Romands après la votation sur l'immigration de masse.

Christoph Blocher est certes très heureux de la victoire de l'initiative de l'UDC "contre l'immigration de masse", mais il regrette que les Romands aient dit non. Ce qui ne semble toutefois pas constituer une surprise pour l'ancien conseiller fédéral pour qui "les Romands ont toujours eu une conscience nationale plus faible".

Et le conseiller national d'ajouter: "Il en a toujours été ainsi dans l’histoire de la Suisse. Il y a ceux qui veulent s’adapter et les autres, qui se battent pour l’indépendance."

Mettre de l'ordre

Le tribun zurichois a choisi de s'exprimer sous la forme d'une longue interview dans la Basler Zeitung, journal dont il est par ailleurs copropriétaire. Au cours de l'entretien, il souligne que le Conseil fédéral a maintenant le devoir d'appliquer l'initiative. 

Il n'exclut pas de redevenir conseiller fédéral à condition d'être élu pour mettre de l'ordre dans les relations entre la Suisse et l'Europe, et non pour le neutraliser dans son combat. Le cas échéant, Christoph Blocher explique qu'il dira "non, merci". 

La réaction de Didier Burkhalter à ces propos:

Initiative anti-immigration: le point avec Didier Burkhalter, président de la Confédération (2-2)
19h30 - Publié le 12 février 2014

pym

Lire aussi: Luzi Stamm veut utiliser les retraités pour compenser le manque de main d'oeuvre

Publié le 12 février 2014 - Modifié le 13 février 2014