Modifié le 12 novembre 2013

La cigarette électronique bannie des transports publics

Un geste qui va disparaître dans les transports publics du pays.
La cigarette électronique sera expressément interdite dans les transports publics Le 12h30 / 1 min. / le 12 novembre 2013
Dès la mi-décembre, les passagers ne pourront plus fumer de cigarettes électroniques dans les transports publics, car il est ardu de les distinguer des vraies cigarettes. L'amende atteindra 25 francs.

Il sera expressément interdit de fumer des cigarettes électroniques dans les trains, bus et trams suisses dès le changement d'horaire le 15 décembre. Les contrevenants s'exposent à une amende de 25 francs, a indiqué mardi Roger Bauman, porte-parole de l'Union des transports publics, confirmant une information de la radio alémanique publique SRF.

Déjà interdite chez Swiss

La réglementation actuelle, valable pour les cigarettes et le cannabis, sera étendue aux cigarettes électroniques. Les contrôleurs ont en effet de la peine à distinguer si une personne fume une cigarette traditionnelle ou électronique.

Les CFF saluent ces dispositions, même si les vapoteurs ne posent quasiment pas de problème au quotidien dans les trains, a commenté un porte-parole de la régie. Ils demandent d'ailleurs déjà aujourd'hui aux fumeurs de cigarettes électroniques de les éteindre et tout se passe bien en général.

Dans les avions de Swiss, les e-cigarettes sont déjà interdites, au même titre que les cigarettes traditionnelles.

ats/kkub

Publié le 12 novembre 2013 - Modifié le 12 novembre 2013