Modifié le 21 février 2013

Un homosexuel sur cinq a tenté de se suicider, selon une étude

Les homosexuels seraient une population à risque de suicide.
Gay [Michael Reichel - ]
Un homosexuel sur cinq aurait tenté de se suicider, selon une étude sur la santé psychique de ces personnes, présentée jeudi par l'Université de Zurich et l'association genevoise Dialogai.

L'Université de Zurich et l'association genevoise Dialogai ont présenté jeudi à Genève une étude sur la santé psychique des homosexuels.

Selon les conclusions de ce rapport, ces personnes sont une population à risque élevé de suicide, et spécialement les jeunes. En effet, une personne gay sur cinq a tenté de mettre fin à ses jours, selon le rapport.

Surtout avant l'âge de 20 ans

La recherche, réalisée à Genève entre 2007 et 2011, a analysé les données de trois études de santé publique datant de 2002. Elle démontre que la moitié de ces passages à l'acte ont lieu avant l'âge de vingt ans. Ils interviennent au moment où l'orientation sexuelle est dévoilée.

Un jeune homme gay sur trois qui ont des idées suicidaires fait une tentative de suicide, alors qu'ils ne seraient qu'un sur 34 à passer à l'acte chez les hétérosexuels.

"S'accepter soi-même en tant qu'homosexuel crée une énorme tension, exarcerbée au moment du 'coming out': la peur de déplaire et d'être rejeté par ses proches peut pousser au suicide", a indiqué Michael Haüssermann, responsable à Dialogai. L'association réclame que le sujet de l'orientation sexuelle soit davantage abordé à l'école.

Cette tendance ne tarit pas avec le temps. Selon l'étude, elle reste également élevée pour les personnes homosexuelles ou bisexuelles plus âgées.

cab avec ats

Publié le 21 février 2013 - Modifié le 21 février 2013