Mise à jour le 15 février 2013

Malgré les efforts de Berne, le besoin de places en crèches reste pressant

La fréquence des visites de contrôle des crèches est une des lacunes selon la Cour des comptes.
La moitié des crèches déclarent ne pas pouvoir accepter toutes les demandes d'accueil. [keystone]
La Confédération a soutenu la création de près de 40'000 places d'accueil pour enfants en 10 ans, mais les requêtes ne peuvent toujours pas toutes être exaucées.

En une décennie, 2219 demandes de subventions pour des structures d'accueil ont été approuvées, indique vendredi la statistique annuelle l'Office fédéral des assurances sociales, publiée alors que la campagne sur l'article sur la politique familiale en votation le 3 mars bat son plein. Rien qu'en 2012, 384 nouvelles requêtes ont été enregistrées, et 218 autres étaient en cours de traitement.

La Confédération a ainsi aidé, pour un total de 247,4 millions de francs, à la création de plus de 21'000 places d'accueil collectif de jour et plus de 18'000 places d'accueil parascolaire. Un tiers d'entre elles ont été créées en Suisse romande et au Tessin; compte tenu de leur population infantile, Vaud, Neuchâtel, Genève, Bâle-Ville, Zurich et Zoug sont les cantons qui ont le plus bénéficié des subventions.

Concentration des efforts

Malgré tout, la moitié des crèches déclarent toujours ne pas pouvoir accepter toutes les requêtes, faute de places ou de plages horaires adéquates.

Des 120 millions de francs mis à disposition jusqu'à fin janvier 2015, seuls 30,7 millions sont encore disponibles. Sur ce reliquat, 24,6 millions seront réservés aux cantons qui ont le moins profité du coup de pouce fédéral, dont Berne, Fribourg, le Valais et le Jura. Les demandes d'un canton pour lequel le plafond est atteint en 2013 seront mises sur liste d'attente.

ats/ptur