Mise à jour le 24 janvier 2013

Un projet de recherche de l'EPFL toucherait un jackpot européen

Les chercheurs de l'EPFL veulent modéliser le cerveau humain.

Les chercheurs de l'EPFL veulent modéliser le cerveau humain. [Laurent Gillieron - Keystone]

La revue Nature affirme que la commission européenne aurait choisi de financer le projet Human Brain Project de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Si la nouvelle devait se confirmer, cette décision représenterait une manne de plusieurs centaines de millions de francs.

L'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) pourrait se partager des centaines de millions d'euros provenant de fonds européens avec une université suédoise. C'est du moins ce qu'affirme la revue Nature, citée par le quotidien 24 heures.

La Commission européenne aurait choisi le projet Human Brain Project comme lauréat d'une bourse "Flagship Future and Emerging Technologies".

Ces bourses européennes de recherches offrent un soutien de près d’un milliard d'euros sur dix ans.

Simuler un cerveau humain

Concrètement, grâce à ces fonds, l'EPFL veut construire un ordinateur capable de simuler le fonctionnement du cerveau humain. (Lire également: Human Brain Project, comprendre le cerveau )

Pour Henry Markram qui dirige le projet, la tâche est indispensable. "Nous vivons plus longtemps, la médecine maintient nos corps, mais nous n'avons pas de solutions pour les maladies cérébrales, qui affectent quelque deux milliards de personnes sur terre. Et si nous voulons le faire, nous devons comprendre le cerveau", explique-t-il.

Contactée par la RTS, l'EPFL n'a pas voulu confirmer l'information avant que les résultats officiels ne soient connus. La vice-présidente de la Commission européenne Neelie Kroes présentera les gagnants le lundi 28 janvier à Bruxelles.

mre