Publié le 22 novembre 2012

La Suisse se dit prête à réduire de 30% ses émissions de CO2

Le Conseil des Etats estimait jusqu'ici qu'une taxe sur les carburants était nécessaire pour atteindre les objectifs de réduction de C02.
Une délégation suisse se prononcera en décembre sur le prolongement du protocole de Kyoto. [Gaetan Bally - Keystone]
La Suisse souhaite réduire de 20% ses émissions de CO2 d'ici 7 ans. Elle propose jeudi un objectif plus ambitieux de 30% si d'autres pays lui emboîtent le pas.

La Suisse est disposée à réduire ses émissions de CO2 de 20% d'ici à 2020 par rapport à 1990, voire de 30% si d'autres pays poursuivent des objectifs similaires. C'est la position qu'elle va défendre lors de la 18ème Conférence sur le climat qui aura lieu à Doha, au Qatar du 26 novembre au 7 décembre prochain.

Plus de 190 pays présents

Une délégation suisse a été mandatée par le Conseil fédéral pour se prononcer en faveur du prolongement du protocole de Kyoto, selon un communiqué publié jeudi par le DETEC (Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication).

Durant ces deux semaines, les délégués de 190 pays débattront de l'avenir du régime climatique international à l'horizon 2020. La Conseillère fédérale Doris Leuthard représentera le Conseil fédéral lors du segment ministériel de la conférence du 5 au 7 décembre.

sipa/moha