Mise à jour le 17 novembre 2012

Alain Berset ouvre la 21e Session des jeunes au Palais fédéral

Alain Berset devant les 200 jeunes à la 21e Session des jeunes au Palais fédéral.
Alain Berset devant les 200 jeunes à la 21e Session des jeunes au Palais fédéral. [Alessandro della Valle - Keystone]
Deux cents adolescents et jeunes adultes de toute la Suisse sont réunis samedi et dimanche en session sous la Coupole fédérale à Berne. En ouverture, le conseiller fédéral Alain Berset est notamment revenu sur les problèmes de discrimination qui touchent la jeunesse.

En ouvrant la Session des jeunes au Palais fédéral samedi à Berne, Alain Berset a critiqué le préjugé selon lequel les jeunes ne s'intéressent pas à la vie politique, mais seulement à la carrière et à la consommation. "En étant aujourd'hui rassemblés dans la salle du Conseil national, vous combattez ces a priori", a déclaré le conseiller fédéral devant les quelque 200 jeunes présents.

"Vous êtes la première génération qui considère Internet et la globalisation comme la normalité et ne pouvez qu'être très intéressés par la politique", a-t-il souligné. "Vous devez comprendre ce que signifie la montée de l'Inde, comment la Chine évolue ou comment se comportent les Etats-Unis."

L'appel au Parlement

Réunis dimanche dans la salle du Conseil national sur les fauteuils des élus de leur canton respectif, les politiciens en herbe adopteront des revendications à l'attention du Parlement, qu'ils transmettront au président du Conseil national Hansjörg Walter (UDC/TG).

Chaque année, la session des jeunes adopte cinq à dix pétitions. Mais en vingt ans, le Parlement n'en a repris que dix sous forme de motion, dont un petit nombre a été accepté, comme l'interdiction des symboles nazis.

La session comme tremplin

Le Conseil suisse des activités de jeunesse (CSAJ) a enregistré plus de 400 inscriptions cette année à la 21e session des jeunes, ouverte aux personnes de 14 à 21 ans. Sur les 200 participants retenus, certains sont déjà actifs en politique.

Selon les organisateurs, certains ont utilisé la session des jeunes comme tremplin, comme les conseillers nationaux Evi Allemann (PS/BE) et Lukas Reimann (UDC/SG). La session des jeunes est organisée par le CSAJ, l'association faîtière des 65 organisations de jeunesse en Suisse.

La Confédération la soutient à hauteur de 15'000 francs cette année. Des fondations et autres partenaires prennent en charge le reste du financement.

ats/hend

Un prix pour Mathias Reynard

Le Parlement des jeunes a décerné son "Prix Jeunesse 2012" au conseiller national Mathias Reynard (PS/VS). Les jeunes ont ainsi "rendu hommage à l'engagement du politicien en faveur des jeunes, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du Palais fédéral durant l'année passée".

Le prix lui a été remis par le lauréat de l'an passé, le conseiller national Luc Bartassat (PDC/GE).

Les autres nominés étaient la conseillère nationale Viola Amherd (PDC/VS) et l'ancienne conseillère d'Etat bernoise Dora Andres (PLR).