Modifié le 28 septembre 2012

La burqa ne sera pas interdite en Suisse

France: 150 euros d'amende pour port de voile intégral
Le Conseil national considère que l'interdiction de la burqa serait une mesure excessive. [ - ]
Le texte visant à interdire le port de la burqa dans les lieux publics suisses a été balayé vendredi par le Conseil national. Il avait déjà été refusé par le Conseil des Etats. La burqa ne pose pas de problème en Suisse, a jugé la majorité.

Le port, dans les lieux publics, de vêtements couvrant l'intégralité ou une grande partie du visage ne sera pas interdit. Le Conseil national décidé vendredi, par 93 voix contre 87, de ne pas donner suite à une initiative du canton d'Argovie en ce sens.

Ce texte avait été balayé au Conseil des Etats. Le parlementaire de la majorité Hugues Hipthold a jugé la mesure "excessive" et susceptible de nuire au tourisme venant des pays musulmans par les adversaires du projet.

"Aujourd'hui en Suisse le port de ce type de vêtements pour des raisons religieuses ne pose pas de réels problèmes au quotidien, cette pratique étant peu courante au sein de la communauté musulmane suisse. Si le port du niqab ou de la burqa venait à être interdit cela aurait des conséquences néfastes du l'intégration des femmes musulmanes en Suisse", a-t-il dit. 

Visage entièrement caché

Pour ce qui des manifestants qui se cachent tout le visage (ou presque), le National préfère s'en remettre aux cantons pour prendre ou non des mesures.

Une bonne partie du plénum a soutenu en vain l'interdiction. En s'attaquant à la burqa, une telle mesure contribuerait à la promotion de l'égalité entre hommes et femmes, a-t-elle estimé. Et en s'en prenant aux manifestants, elle permettrait d'améliorer la sécurité.

ats/aduc

Publié le 28 septembre 2012 - Modifié le 28 septembre 2012