Modifié le 04 juillet 2012

La ville de Berne menacée par une crue de l'Aar

Séquences choisies - L'Aar menace la ville de Berne
Séquences choisies - L'Aar menace la ville de Berne L'actu en vidéo / 1 min. / le 04 juillet 2012
Suite à de fortes précipitations à Eriz, dans la région de Thoune (BE), la ville de Berne est menacée par une crue de l'Aar. Vers 20h15 mercredi , les pompiers de la capitale helvétique ont fait retentir une sirène afin d'avertir la population. Mais sur le coup des 22 heures, la situation semblait s'améliorer un peu.

Berne menacée par la montée des eaux de l'Aar suite à de fortes précipitations dans l'Oberland bernois mercredi. La population des quartiers concernés a été alertée vers 18h00 via SMS, a expliqué Franz Märki, des pompiers de la ville. Selon lui, quelque 65 personnes -pompiers et d'autres personnes qualifiées- surveillent l'Aar. Des digues ont notamment été installées à proximité de la rive.


La situation est devenue critique car les précipitations ont de manière soudaine fortement haussé le débit de l'eau, qui pourrait atteindre 450 m3 par seconde. Ces derniers jours, le début a atteint près de 330 m3/s et le lit du fleuve était presque plein. En outre, le fleuve charrie beaucoup de bois, ce qui rend l'écoulement plus difficile.


Mais, vers 22h00, le danger se faisait toutefois un peu moins menaçant, le niveau d'un affluent de l'Aar, la Zulg, ayant commencé à baisser alors qu'il avait augmenté de manière fulgurante quelques heures auparavant. "S'il ne pleut pas à nouveau très fort, la situation ne devrait pas s'aggraver", a assuré Franz  Märki.


Des sacs de sable entassés

Dans le quartier de la Matte, au bas de la ville, les pompiers ont installé une immense grue avec laquelle ils enlèvent ce bois et les branchages trainés par l'eau afin de soulager les digues. Tout comme dans d'autres quartiers de Berne eux aussi menacés, des barrages ont été construits.


A plusieurs endroits, des habitants ont entassé des sacs de sables afin de se prémunir contre la crue. Les pompiers ont pris en charge ces résidents, qui ont été priés de vider leurs caves et d'évacuer leurs véhicules hors de la zone à risque.


Système d'alerte

La ville a introduit un système d'alerte basé notamment sur l'envoi de SMS. Des contrats ont été signés avec des entreprises permettant aux autorités de disposer de camions grues en cas d'urgence.


De cette manière, le bois s'amassant dans le fleuve peut être retiré rapidement. Le 11 octobre dernier, l'Aar avait menacé la ville avec un débit de 420 m3/s. Des pompes avaient été mises en action dans le quartier de la Matte pour éviter des infiltrations d'eau.


ats/pym


Publié le 04 juillet 2012 - Modifié le 04 juillet 2012