Mise à jour le 03 juillet 2012

Les "sans religion" représentent 20% de la population en Suisse

La question de l'autodétermination divise aussi les Eglises.
La religion catholique reste la première de Suisse. Ici la Basilique Notre-Dame à Lausanne. [laurent gilliéron - Keystone]
Les "sans religions" ont fortement progressé en Suisse depuis l'an 2000. Ils représentent désormais plus de 20% de la population résidente de plus de 15 ans. L'Eglise catholique romaine reste la première en nombre de fidèles.

L'Eglise catholique romaine reste la première de Suisse, selon les chiffres publiés mardi par l'Office fédéral de la statistique (OFS). Près de 40% de la population âgée de plus de 15 ans en est membre alors que les protestants sont un peu plus de 30%. 

Augmentation des "sans religion"

Mais ces groupes confessionnels sont en perte de vitesse, alors que le nombre de personnes sans appartenance religieuse a fortement augmenté. La part des personnes sans appartenance religieuse a atteint 20,1% à fin 2010, en progression de 8,9 points depuis 2000. Plus de 1,3 million de personnes de plus de 15 ans se déclaraient sans confession, contre 664'000 il y a dix ans.

Depuis 2000, ces pourcentages ont diminué respectivement de 3,7 points et de 3,2 points. Bien plus loin, on compte une proportion de 4,5% de musulmans, en hausse de 0,9 point, et de 0,2% de juifs. Ce dernier chiffre est resté stable.

Le relevé structurel du recensement fédéral de la population 2010 repose sur un échantillon comptant au moins 200.000 personnes, soit 2,7% de la population résidante. Les cantons et les villes peuvent élargir l'échantillon sur leur territoire. Au total, quelque 320.000 habitants âgés d'au moins 15 ans ont été interrogés.

Berne désormais seul canton protestant

Si l'on considère les différentes régions, on voit que l'Eglise catholique romaine reste dominante en Suisse centrale (cantons de Lucerne, Uri, Schwytz, Obwald et Nidwald), au Tessin, au Valais et dans les cantons de Fribourg, Appenzell Rhodes-Intérieures et Jura: plus de 60% de la population font partie de ce groupe confessionnel.

Dans le canton de Genève, l'Eglise catholique romaine et le groupe des personnes sans appartenance religieuse arrivent tous deux en tête avec des parts respectives de 36,8% et 35,1%. Les personnes sans appartenance religieuse l'emportent sur les autres groupes dans les cantons de Bâle-Ville (42,2% et de Neuchâtel (37%).

Berne est le seul canton de tradition protestante où l'Eglise réformée évangélique atteint encore une part supérieure à 60%. Mais ce groupe confessionnel arrive largement en tête également dans les cantons de Schaffhouse et Appenzell Rhodes-Extérieures.

ap/pym