Modifié le 05 août 2011

Le Mouvement scout face à la mort d'un jeune

Le drame a eu lieu mercredi quand un scout de 13 ans a fait une chute à la Pointe de Paray au-dessus de Grandvillard en Gruyère.
Le drame a eu lieu mercredi quand un scout a fait une chute à la Pointe de Paray (photo) au-dessus de Grandvillard en Gruyère. [Capture d'écran TSR - ]
Après la mort d'un scout de treize ans mercredi matin au-dessus de Grandvillard, dans le canton de Fribourg, où il participait à une marche sur un chemin escarpé, le Mouvement scout de Suisse entend tirer les leçons de ce drame.

"C'est la première fois, dans mes souvenirs, que nous nous retrouvons face à un cas tragique", explique vendredi dans La Liberté Rémi Favre, porte-parole du Mouvement scout de Suisse. 


Nouveau modèle d'encadrement

Le scoutisme vise à notamment apprendre aux jeunes à se débrouiller dans la nature.
Le scoutisme vise à notamment apprendre aux jeunes à se débrouiller dans la nature. [Gaetan Bally - ]
Depuis l'an dernier, un nouveau modèle d'encadrement a été institué, où les tâches à effectuer sont mieux détaillées, ajoute-t-il.


"Il y a un double contrôle effectué d'abord par le responsable de groupe, puis par un coach de groupe", celui-ci étant au bénéfice d'une reconnaissance "Jeunesse+Sport", poursuit Rémi Favre.


Si le coach a un doute, il peut demander l'avis d'un expert, un guide de montagne par exemple.


Le jeune scout décédé mercredi a fait une chute d'environ 300 mètres dans la face ouest de la Pointe de Paray lors d'une "marche de patrouille" de 48 heures entre Charmey (FR) et Château-d'Oex (VD) (lire ci-contre).


Un chemin très difficile

Selon les guides contactés par la TSR jeudi, le chemin emprunté par les jeunes scouts est particulièrement difficile (voir la classification du Club alpin suisse ci-contre). Selon Sébastien Fragnière, guide au Club alpin suisse, interrogé par 20 minutes, la route empruntée par les jeunes est classée en T6, la plus haute classification en randonnée.


Au total, une trentaine de jeunes participait à ce camp. Près de 2000 camps sont organisés chaque année en Suisse, avec de nombreuses randonnées de ce type.


Lors de ces marches, les jeunes sont briefés sur le parcours par les responsables, qui effectuent des contrôles réguliers pour savoir comment se déroule l'expédition tout au long du parcours, a précisé Rémi Favre jeudi à la TSR. La météo est naturellement prise en compte dans les préparatifs.


ats/hof


Publié le 05 août 2011 - Modifié le 05 août 2011

Rappel des faits

Le drame s'est déroulé mercredi matin. Un scout de 13 ans a fait une chute mortelle de 300 mètres dans la face ouest de la Pointe de Paray au-dessus de Grandvillard en Gruyère (FR) après avoir glissé dans un passage escarpé.

Il était accompagné de trois autres adolescents. Le groupe était basé dans un camp de scouts en Gruyère et avait prévu de réaliser une randonnée de 48 heures entre Charmey et Château-d'Oex.

La Pointe de Paray