Mise à jour le 01 avril 2011

Le présumé tueur de Riaz a été interpellé en Valais

La commune de Riaz où s'est déroulé le meurtre le 26 mars 2011.

La commune de Riaz où s'est déroulé le meurtre le 26 mars 2011. [Google Maps - RTS]

L'auteur présumé de l'homicide d'un jeune homme de 23 ans samedi dernier à Riaz (FR) a été arrêté jeudi dans le Haut-Valais. Lors de son interpellation, l'homme n'a opposé aucune résistance. Il n'était pas armé, a précisé vendredi la police valaisanne.

Pour les besoins de l'enquête, l'auteur présumé des coups de feu sur le jeune homme de 23 ans décédé à Riaz a été transféré à Fribourg et mis à la disposition du procureur Philippe Barboni. Il a été placé en détention, ont indiqué vendredi les deux polices cantonales.

A la suite d'informations qui laissaient penser que l'homme se trouvait en Valais et à la demande des enquêteurs fribourgeois, la police valaisanne a immédiatement déployé un important dispositif. Elle a mis en place des barrages routiers et procédé à sa recherche dans la région de Viège et la vallée de Saas.

L'homme a été intercepté jeudi à 18h55 alors qu'il circulait sur la route cantonale entre Viège et Stalden. Il a été ensuite remis à la police fribourgeoise.

Huit coups de feu

Pour mémoire, ce restaurateur de Bulle (FR) de 54 ans a fait feu sur son cuisinier de 23 ans samedi à l'aube. L'homme a tiré huit coups au moyen d'un ancien pistolet d'ordonnance démilitarisé. Sept ont traversé le corps de la victime, plusieurs ont été mortels, a indiqué mardi dernier lors d'un point presse le procureur Barboni. Le jeune homme est décédé sur place, assis dans sa voiture.

Le procureur avait refusé d'entrer en matière sur les motifs ayant conduit le restaurateur à commettre l'irréparable. Selon les confidences faites par l'épouse de ce dernier à plusieurs médias, cette jeune femme vit séparée de son mari depuis le début de l'année. Elle s'est installée chez ses parents et entretenait une relation intime avec la victime. Le drame s'est déroulé sous ses yeux.

L'auteur présumé n'a pas d'antécédents judiciaires et n'est pas connu pour être violent. "Il appartient désormais à l'enquête de déterminer, avec le prévenu, les circonstances exactes des faits survenus à Riaz le 26 mars", a précisé la police fribourgeoise.

ats/cab