Modifié le 28 juin 2010

Recrues suisses au Liechtenstein par erreur

Le mauvais temps est à l'origine de la bévue des recrues
Le mauvais temps est à l'origine de la bévue des recrues [DR]
Environ 170 recrues de l'armée suisse ont pénétré par erreur sur le territoire du Liechtenstein lors d'une marche de nuit mercredi soir. La Suisse a annoncé le cas aux autorités de la Principauté.

«Peu avant minuit, un groupe de soldats qui se trouvait à
proximité de Fläsch (GR) s'est écarté sans le savoir de
l'itinéraire prévu en raison du mauvais temps», a indiqué Daniel
Reist, porte-parole des Forces terrestres. Il confirmait une
information parue vendredi dans le «Blick».

De mauvais souvenirs

Les recrues, qui appartiennent à une école d'infanterie ont fait
demi-tour après que leur chef a remarqué son erreur. «Ce genre de
cas arrive une à deux fois par année», poursuit Daniel Reist. Mais
ces «invasions» ont en général plutôt lieu à la frontière
jurassienne ou près de Schaffhouse.





Les activités militaires suisses à proximité du Liechstenstein
rappellent pourtant de mauvais souvenirs aux habitants de la
Principauté. Le 5 décembre 1985, lors d'un exercice, des tirs de
tubes-roquettes mettaient le feu à la forêt sur la place d'arme de
St.Luzisteig (GR), à proximité immédiate de la frontière.





Attisées par un foehn violent, les flammes ont rapidement gagné
les surfaces boisées de la commune liechtensteinoise de Balzers,
située en contrebas. Le feu ne sera finalement maîtrisé que le
lendemain matin. Environ 120 hectares de forêt étaient partis en
fumée lors de l'incendie.





ats/hof

Publié le 02 mars 2007 - Modifié le 28 juin 2010

Hans-Rudolf Merz en visite à Vaduz

La bévue de l'armée suisse surgit alors que Hans-Rudolf Merz est en visite à Vaduz.

Le conseiller fédéral a rencontré le président du gouvernement du Liechtenstein, Otmar Hasler.

Le différend entre la Suisse et l'Union européenne sur la fiscalité a été abordé.

Quand la réalité rejoint la fiction

L' «invasion» de l'armée suisse n'est pas sans rappeler le scénario du film helvétique intitulé «Neutre» et réalisé par Xavier Ruiz.

Le film narre le dilemme auquel sont confrontés six soldats et leur lieutenant, qui pénètrent par erreur en France.

Le lieutenant doit alors choisir entre rentrer en Suisse par la douane et assumer (tout soldat suisse qui traverse la frontière avec son fusil d'assaut est considéré comme déserteur) ou rentrer au pays illégalement en passant par la forêt.