Modifié le 28 juin 2010

Les Verts en guerre contre le smog estival

La canicule favorise l'effet de smog
La canicule favorise l'effet de smog [Keystone]
Le parti écologiste a mené une campagne de sensibilisation contre les effets du smog estival. Il demande des mesures plus drastiques pour lutter contre la pollution de l'air en été.

Des tracts appelant les autorités à prendre des mesures
drastiques pour lutter contre le smog estival ont été distribués
dans les gares zurichoises. L'action était intégrée à la campagne
pour l'élection complémentaire au Conseil d'Etat qui aura lieu
dimanche. La présidente des Verts suisses, Ruth Genner, est





candidate.

A Neuchâtel, les militants du parti écologiste ont distribué des
papillons pour sensibiliser les automobilistes. Ils demandent par
ailleurs au Conseil d'Etat de prendre des mesures promouvant une
circulation alternée.





Les Verts genevois ont tenté de rappeler sous une pluie battante à
leurs concitoyens au volant que les valeurs limite d'ozone avaient
été dépassées 20 jours sur trente dans la ville du bout du lac.

Limiter la vitesse

Au niveau national, le Parti écologiste demande notamment au
Conseil fédéral de limiter à 80 km/h la vitesse maximale sur
les autoroutes tout l'été. Confédération, cantons et communes sont
en outre invités à garantir la gratuité des transports publics.
Cette mesure serait provisoire, comme l'interdiction de circuler
pour tous les véhicules à moteur diesel non munis de filtres
à





particules.





Les écologistes s'appuient sur le fait que la valeur limite de 120
microgrammes d'ozone par mètre cube d'air en moyenne horaire a déjà
été franchie à plusieurs reprises depuis juin. Or la législation
stipule que ce plafond ne devrait pas être dépassé plus d'une fois
par an. Il en est de même s'agissant des particules fines, ajoutent
les Verts.





ats/sch/sn

Publié le 05 juillet 2006 - Modifié le 28 juin 2010

Nombreux pics d'ozone

Comme pour appuyer ces propos, les valeurs d'ozone dépassaient la limite mercredi matin déjà au Rigi et à Chaumont (NE).

Mardi, 13 stations sur 16 affichaient des valeurs trop élevées.

Violents orages à prévoir

Alors qu'en France, les intempéries de la nuit se décalaient vers l'est, le bulletin météo maintenait mercredi un bulletin d'alerte
orange (niveau trois sur quatre) sur un grand quart nord-est de
l'hexagone où devaient éclater de violents orages.

MétéoSuisse annonce également, pour ce soir, des orages localement
violents avec fortes rafales et grêle, persistant durant la
nuit.