Modifié le 28 juin 2010

Une panne électrique a plongé Lausanne dans le noir

Une large partie de Lausanne, dont le centre-ville, a été plongée dans le noir lundi soir.
Une large partie de Lausanne, dont le centre-ville, a été plongée dans le noir lundi soir. [Keystone]
Lausanne et sa région ont été touchées lundi soir par une importante panne d'électricité, plongeant l'agglomération dans le noir. Les transports publics ont été fortement perturbés. D'autres régions de Suisse romande ont subi des perturbations.

Un court-circuit survenu sur un élément de mesure de tension est
en cause. Au pire moment, la panne a touché environ 70% de
l'agglomération lausannoise, a expliqué lundi soir à l'ATS
Jean-Yves Pidoux, municipal et directeur des Services industriels.
Le courant a été peu à peu rétabli en soirée.





La perturbation a commencé vers 20h15. Elle a touché un peu plus
de 1700 raccordements électriques dans de nombreux quartiers entre
la gare et la Riponne. Cette coupure de courant a duré jusqu'à
22h30.

Deuxième panne

Une seconde panne consécutive à la première s'est déclenchée
vers 20h40 dans la zone de Bellefontaine. Elle a touché près de
1350 raccordements supplémentaires mais n'a duré que quelques
minutes. Les zones concernées se situaient dans l'est
lausannois.





Selon un communiqué des services industriels de la ville de
Lausanne, l'explosion d'une installation de mesure de tension à
Sébeillon est à l'origine de la panne. Elle a provoqué le
déclanchement du transformateur de puissance du poste d'Alpiq de
Romanel-sur-Lausanne. Des perturbations plus importantes ont été
évitées grâce à la prise de relais d'un 2e transformateur déjà en
service.





La police a reçu plus de 200 appels, notamment de personnes
restées bloquées dans des ascenseurs. La coupure d'électricité a
touché le sud, le centre et l'ouest de la ville. La situation était
en voie de rétablissement partout en fin de soirée.

Métro touché

La circulation du métro M2 a été provisoirement interrompue et
le réseau de trolleybus a subi des perturbations. Aucune incidence
en revanche du côté des CFF. Les trains ont continué à circuler
normalement, a précisé Jean-Louis Scherz, porte-parole de
l'ex-régie fédérale. Une panne d'éclairage a toutefois brièvement
touché la gare de Lausanne.





La panne lausannoise a entraîné des chutes de tension sur le
réseau électrique romand, explique Laurent Widmer, porte-parole du
fournisseur de courant Groupe E. Ces perturbations se sont
manifestées par des micro-coupures de courant dans l'est vaudois, à
Fribourg et à Neuchâtel.





Et Laurent Widmer de plaider pour un renforcement du réseau de
transport électrique en Suisse romande, notamment en créant de
nouvelles lignes.





cht avec l'ats

Publié le 23 février 2010 - Modifié le 28 juin 2010

Répercussions pour L'Agefi

La panne d'électricité survenue lundi soir à Lausanne a empêché "L'Agefi" de sortir son édition de mardi.

Le quotidien économique et financier promet de compenser le dérangement par un journal de mercredi plus épais avec les articles de fond prévus la veille.

Outre le fait de se retrouver dans le noir, la rédaction de "L'Agefi" a subi des dégâts au niveau du serveur et du réseau interne.

En conséquence, l'équipe du soir et l'imprimerie à Genève ont dû renoncer à la parution du lendemain, a indiqué François Schaller, rédacteur en chef du quotidien.