Modifié le 29 août 2017

Mille ans avant la naissance de Pythagore, son théorème était connu

Le mathématicien Daniel Mansfield tient la tablette Plimpton 322.
Le mathématicien Daniel Mansfield tient la tablette Plimpton 322. [EPA/ANDREW KELLY - Keystone]
Des chercheurs affirment avoir décrypté les mystères d'une tablette mathématique babylonienne vieille de 3700 ans. Elle contient "les tables trigonométriques les plus anciennes et précises au monde".

En 1945 déjà, des scientifiques prétendaient que le théorème de Pythagore figurait sur Plimpton 322, une tablette écrite par un Babylonien inconnu plus de 1000 ans avant la naissance du mathématicien grec.

Une nouvelle étude de l'Université de New South Wales à Sydney, relayée jeudi par The Guardian, dit avoir percé les mystères de la table, qui intrigue depuis 70 ans. Elle suggère que les Babyloniens ont inventé la trigonométrie un millénaire avant les Grecs.

>> Présentation de l'étude (en anglais):

Sophistication mathématique

Découverte au début du XXe siècle en Irak par Edgar Banks, l'architecte qui a inspiré la saga "Indiana Jones", la table, qui contient des triplets de Pythagore, a pu servir pour la construction de palais, de temples et de pyramides, d'après l'auteur de l'étude.

Il s'agit de "la table la plus ancienne et la plus précise au monde", déclare-t-il. Elle décrit "les formes de triangles à angle droit avec une nouvelle forme de trigonométrie, basée sur des ratios et non des angles et des cercles".

>> Voir le sujet de CQFD Babylone, mère de la trigonométrie:

La tablette d'argile Plimpton 322 est vieille de 3'700 ans.
CQFD - Publié le 28 août 2017
 

vtom

Publié le 25 août 2017 - Modifié le 29 août 2017