Modifié le 21 juillet 2015

Il ne parle pas français et est champion du monde de Scrabble

Nigel Richards était déjà triple champion du monde de Scrabble anglophone et quintuple champion des Etats-Unis.
Nigel Richards était déjà triple champion du monde de Scrabble anglophone et quintuple champion des Etats-Unis. [Twitter @FFSc - ]
Un Néo-Zélandais est devenu champion du monde de Scrabble francophone lundi sans parler français, mais en apprenant en deux mois des successions de lettres en lisant le dictionnaire.

"De mémoire de Scrabbleur, aucun évènement n'a jusqu'à aujourd'hui suscité autant d'engouement que la victoire de Nigel Richards à Louvain-la-Neuve", écrit la Fédération française de Scrabble sur son site.

Déjà triple champion du monde de Scrabble anglophone et quintuple champion des Etats-Unis, Nigel Richards s'est lancé un défi relevé avec brio: participer au tournoi francophone.

Le pari a été réussi lundi à l'issue d'une finale disputée contre son opposant gabonais en plaçant par exemple le mot "anatrope" ("un ovule végétal inversé", selon le Larousse).

Un jeu mathématique

Peu importent les définitions pour le Néo-Zélandais qui se serait préparé en lisant et apprenant les mots d'un dictionnaire en environ huit semaines.

Comme l'explique un blogueur spécialisé, "Nigel Richards n’a appris aucune logique de langue, juste une succession de séquences de lettres donnant lieu à des mots. Dans sa tête, c’est binaire: tel tirage peut scrabbler, tel tirage ne peut pas"

 

mre

Publié le 21 juillet 2015 - Modifié le 21 juillet 2015