Publié le 26 août 2014 - Modifié le 26 août 2014

La NSA crée un Google secret pour ses données d'espionnage

Pour illustrer son propos, le début de l'article imite le visuel de la recherche Google.
Pour illustrer le propos, le début de l'article imite le visuel de la recherche Google. [ - The Intercept]
The Intercept dévoile lundi comment l'Agence nationale de sécurité américaine a mis au point son propre moteur de recherche, afin de faciliter l'accès à ses données d'espionnage.

La NSA a fourni secrètement à une vingtaine d'agences gouvernementales des données d'espionnage accompagnées d'un moteur de recherche de type Google, révèle lundi le magazine The Intercept. L'outil permettrait ainsi le partage de plus de 850 milliards d'enregistrements téléphoniques, de courriels ou de conversations sur internet.

Nommé ICREACH, ce moteur de recherche made in NSA serait accessible à plus de 1000 analystes de 23 agences gouvernementales liées à la Sécurité nationale.

Depuis 2005

Selon un mémo classifié de 2007, cité par le magazine, "cette équipe a commencé il y a plus de deux ans, avec la nécessité d'augmenter la capacité de la NSA pour collecter, traiter et stocker de grandes quantités de métadonnées liées à des objectifs de renseignement à travers le monde".

Le Renseignement national a confirmé à The Intercept que ce programme est autorisé en vertu d'une directive présidentielle sous l'ère Reagan, qui prévoit des opérations de surveillance ciblant l'étranger.

moha

The Intercept, fondé par Glenn Greenwald

Le magazine The Intercept a été fondé en février 2014 par Gleen Greenwald.

Le journaliste américain a publié les révélations d'Edward Snowden sur le scandale d'espionnage de la NSA.