Modifié le 13 avril 2018

Une tortue punk d'Australie classée parmi les reptiles menacés

La tortue australienne Mary River, ou Elusor macrurus, photographiée à la Société zoologique de Londres (ZSL) le 12 avril 2018.
La tortue australienne Mary River, ou Elusor macrurus, photographiée à la Société zoologique de Londres (ZSL) le 12 avril 2018. [ Chris VAN WYK - afp]
La tortue de la Mary River, en Australie, souvent affublée d'une crête d'algues lui donnant des allures de punk, a rejoint la liste EDGE, des reptiles menacés de la Société zoologique de Londres (ZSL).

Cette tortue, scientifiquement appelée "Elusor macrurus", vit dans l'État australien du Queensland. Elle est "très particulière", souligne la ZSL, qui a ajouté cette semaine 100 nouvelles espèces de reptiles à sa liste EDGE.

"Cette tortue est capable de rester très longtemps sous l'eau -jusqu'à trois jours- sans revenir à la surface, elle a cette étrange capacité à respirer par son derrière", explique Rikki Gumbs, de l'Imperial College de Londres, participant à la liste EDGE.

Des allures de punk

La crête verte fluorescente de cette tortue impressionne. "La tortue de la Mary River passe tellement de temps sous l'eau que certaines se retrouvent couvertes d'algues et avec des coupes assez impressionnantes", s'étonne Rikki Gumbs.

Reconnue comme espèce en 1994, cette tortue a souffert de sa popularité comme animal de compagnie dans les années 1970 et 1980.

Pour Rikki Gumbs, "il est vital de tout faire pour sauver ces animaux uniques".

ats/bama

Publié le 13 avril 2018 - Modifié le 13 avril 2018