Modifié le 16 janvier 2018

Un "filtre à smog" géant présenterait des résultats encourageants en Chine

La ville chinoise de Xian, dans la province du Shaanxi, est régulièrement confrontée à des pics de pollution atmosphérique intense, comme ici en décembre 2013.
La ville chinoise de Xian, dans la province du Shaanxi, est régulièrement confrontée à des pics de pollution atmosphérique intense, comme ici en décembre 2013. [Wang xudong - Imaginechina - AFP]
Une tour purificatrice d'air est en phase d'expérimentation à Xian, une ville du nord de la Chine, rapporte le South China Morning Post. Les résultats préliminaires montrent une réduction du smog, selon les chercheurs.

Cette tour expérimentale de plus de 100 mètres de haut a été construite à Xian, dans la province du Shaanxi. Le but: éliminer artificiellement les polluants atmosphériques dans cette ville qui connaît des problèmes chroniques de smog.

Surnommée "le plus grand purificateur d'air au monde", la tour fait depuis plusieurs mois l'objet de tests par l'Académie chinoise des sciences, explique le South China Morning Post mardi.

L'air pollué passe par plusieurs filtres

Le système repose sur des serres installées à la base de la tour, décrit le site. L'air pollué est aspiré dans les serres et chauffé par l'énergie solaire. L'air chaud monte ensuite le long de la tour en passant par plusieurs filtres.

Et les résultats préliminaires montreraient une amélioration notable de la qualité de l'air, à en croire le scientifique qui dirige le projet, cité par le South China Morning Post.

Une évaluation complète de la performance globale de l'installation, dont le coût n'a pas été divulgué, est attendue pour mars.

ptur

Publié le 16 janvier 2018 - Modifié le 16 janvier 2018