Modifié le 08 janvier 2018

Un mur de glace s'est formé près de la frontière entre la Chine et la Russie

Sur le lac Xingkai, à la frontière entre la Chine et la Russie, un phénomène météorologique a entraîné la création d'un mur de glace pouvant atteindre 20 mètres de haut, indique MétéoSuisse sur son blog.

L'Office fédéral de météorologie expliquait dimanche que cette muraille de glace s'est formée à l'extrémité orientale de la Chine, sur le petit lac Xingkai, dont la profondeur moyenne est de 4,5 mètres, mais n'excède pas 10,6 mètres.

>> Le mur de glace filmé par la télévision chinoise CCTV+:

En fin d'année 2017, le fort vent du nord a fait glisser l'eau sur la langue de terre qui sépare le lac Xingkai de son grand voisin le Chanka. Les embruns ont gelé petit à petit pour former un mur de glace de 20 mètres de haut par endroits et qui s'étire sur des kilomètres. Le phénomène ne se reproduit pas forcément chaque année.

Ce mur devrait encore persister quelque temps, précise MétéoSuisse. Un nouvel afflux d’air sibérien est attendu avec des températures inférieures à -20°C, le tout accompagné d'un fort vent glacial.

A un jet de pierre de la frontière russe, le plan d'eau se situe à environ 250 kilomètres au nord de la ville russe de Vladivostok. S'il est à la même latitude que Milan, les hivers y sont nettement plus rigoureux.

cab

Publié le 08 janvier 2018 - Modifié le 08 janvier 2018

Le lac Xingkai