Modifié le 14 novembre 2017

Le changement climatique menace toujours plus les sites naturels classés

Une partie de la Grande barrière de corail australienne photographiée en 2016.
Une partie de la Grande barrière de corail australienne photographiée en 2016. [EPA/JAMES COOK UNIVERSITY AUSTRALIA AND NEW ZEALAND - Keystone]
Un quart des sites naturels du Patrimoine mondial sont menacés par le changement climatique, soit presque deux fois plus qu'il y a trois ans, s'est alarmée lundi l'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN).

Sur les 242 sites naturels classés par l'Unesco, 62 sont menacés par le changement climatique, contre 35 sur un total de 228 en 2014.  La directrice générale de l'IUCN Inger Andersen a estimé que ce bilan envoie "un message clair" aux délégués des pays présents à Bonn en Allemagne dans le cadre de la 23ème Conférence sur le climat (COP 23).

Barrière de corail et glaciers

Les grands récifs coralliens sont les écosystèmes les plus touchés, à l'image de la Grande barrière australienne qui est affectée par la hausse de température de la mer provoquant la mort des coraux. Les glaciers sont pour leur part menacés de fonte, notamment la région de Jungfrau-Aletsch dans les Alpes suisses et le Kilimandjaro en Tanzanie.

La destruction de ces sites, en plus d'affecter le paysage, a des conséquences économiques sur des populations comme l'approvisionnement en eau. Les zones humides, les basses terres de deltas ou encore certains écosystèmes vulnérables aux incendies sont également concernés.

>> Voir un reportage du 19h30 sur la fonte du glacier d'Aletsch

Le Glacier d'Aletsch illustre le changement climatique
19h30 - Publié le 12 octobre 2016

afp/nk

Publié le 13 novembre 2017 - Modifié le 14 novembre 2017

Le changement climatique pas seul en cause

Le changement climatique est "la menace augmentant le plus vite", mais arrive derrière les espèces invasives. Le tourisme, le développement des infrastructures, la chasse, la pollution ou l'efficacité de la gestion des sites ont aussi un impact.

Au final, l'IUCN classe 17 sites (7%) comme "critiques", comme le parc américain des Everglades.

La Grande Barrière de corail fait partie des 70 sites (29%) inspirant des "préoccupations élevées", tout comme les îles Galapagos.

En revanche, les perspectives de 64% des sites sont "bonnes" ou "bonnes avec quelques préoccupations".