Modifié le 15 mai 2018

Une entreprise vaudoise invente un lit anti-ronflement bardé de capteurs

Sommeil: un lit piloté par reconnaissance vocale pour combattre les ronflements
Sommeil: un lit piloté par reconnaissance vocale pour combattre les ronflements 19h30 / 2 min. / le 15 mai 2018
Une société vaudoise spécialisée en chambre à coucher et literie s'est mise en tête de trouver une solution aux ronflements. Résultat après quatre ans de recherches avec l'EPFZ: un lit intelligent.

Que faire quand les coups de coude ou autres sifflements ne mettent pas fin aux ronflements de son voisin de chambrée? Après des années de travail avec l'unité spécialisée dans les troubles du sommeil de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), la PME Elite, basée à Aubonne (VD), propose une solution: travailler sur la position du dormeur.

Grâce à des capteurs de sons, le lit high-tech développé par les chercheurs détecte les ronflements et s'incline en conséquence, tout en douceur, libérant les voies respiratoires du dormeur.

"Nous voulons bien sûr que la personne reste endormie", explique dans le 19h30 Elisabeth Wilhelm, du Sensory Motor System Lab de l'EPFZ. "Alors que le lit bouge, le dormeur ne se réveille pas."

Un dispositif pilotable

A l'aide d'un smartphone ou d'une tablette, l'utilisateur peut piloter le matelas et régler la sensibilité du dispositif, afin de ne pas être réveillé inutilement.

Le prix de l'installation n'est pas encore arrêté, mais il devrait avoisiner les 8000 francs. Ce lit intelligent devrait être disponible d'ici la fin de l'année.

Philippe Lugassy/tmun

Publié le 15 mai 2018 - Modifié le 15 mai 2018