Publié le 08 février 2018

Un fart créé à l'Université de Zurich sera utilisé par certains sportifs aux JO

Le fart développé à Zurich subirait mois d'abrasion.
Le fart développé à Zurich subirait mois d'abrasion. [Christophe Ena - Keystone]
Des chercheurs de l'Université des sciences appliquées de Zurich (ZHAW) ont développé un fart pour skis qui promet des records. Il doit déjà être utilisé lors des Jeux olympiques de Pyeongchang, en Corée du Sud.

Une semelle de ski imperméable à l'eau rend le ski rapide, car avec la friction se forme un fin film d'eau qui agit pour ainsi dire comme lubrifiant. Mais tous les farts conventionnels de haute performance ont le problème qu'ils subissent une abrasion rapide, car ils n'ont presque pas de liaisons chimiques. Les semelles des skis redeviennent ainsi rapidement vierges et l'abrasion entre la piste et le ski augmente de nouveau.

Deux fois moins d'abrasion

Des chercheurs de la ZHAW, en collaboration avec l'entreprise Toko, ont développé un fart innovant qui améliore précisément cette lacune, a indiqué jeudi l'école.

Des experts en matériaux ont créé une molécule de synthèse qui, lorsqu'elle est irradiée avec une lampe à vapeur de mercure, crée une liaison stable avec la semelle de ski. En laboratoire, les chercheurs ont pu démontrer que le fart subit une abrasion plus de deux fois plus lente qu'un fart conventionnel de haute performance.

ats/jc

Publié le 08 février 2018

Des équipes équipées à PyeongChang

Sur une descente de 20 secondes, les sportifs ont gagné entre 0,1 et 0,3 seconde. Cela correspond à une amélioration de la performance allant jusqu'à 1,5%, ce qui a dépassé les attentes des scientifiques. "Les sportifs testeurs n'ont ensuite plus voulu le restituer", dit le responsable du projet Konstantin Siegmann.

Les chercheurs espèrent maintenant que le nouveau fart aidera des athlètes à remporter des médailles en compétition. Ce produit de la ZHAW doit déjà être utilisé lors des Jeux olympiques qui viennent de débuter en Corée du Sud. Mais l'identité des équipes concernées reste secrète. Interrogée par l'ats, l'entreprise Toko a précisé que le fart sera utilisé à plusieurs reprises en biathlon, ski de fond et ski alpin.