Modifié le 07 février 2018

Une immense cité maya découverte sous la jungle du Guatemala

Les images virtuelles de la cité maya cachée.
Les images virtuelles de la cité maya cachée. [Ithaca College]
Des dizaines de milliers de bâtiments mayas inconnus ont été découverts dans la jungle du Guatemala grâce à une nouvelle méthode de recherche mêlant télédétection et observation par drones.

Les archéologues de l'Ithaca College de New York ont mené des recherches dans le bassin de Peten, non loin de la cité maya déjà bien connue de Tikal, et ils ont mis au jour une mégalopole de 2100 km2 constituée de quelque 60'000 structures, dont des centres de cérémonie et une pyramide de 30 mètres de haut, relate le National Geographic.

Les scientifiques pensent que 10 millions de personnes vivaient dans cette vaste cité endormie depuis plusieurs siècles. Des routes, de vastes terres agricoles aux dimensions presque industrielles et des canaux d'irrigation structurés ont aussi été retrouvés.

L'image de la jungle visible depuis le ciel et de l'imagerie virtuelle publiée par les chercheurs de l'Ithaca College.
L'image de la jungle visible depuis le ciel et de l'imagerie virtuelle publiée par les chercheurs de l'Ithaca College. [Ithaca College]

De nouvelles méthodes

Cette découverte a été rendue possible par la conjonction de plusieurs nouvelles méthodes: observation par drone, balayage laser, ainsi qu'un instrument de télédétection appelé Lidar (Light Detection And Ranging) qui utilise les ondes lumineuses.

Selon les chercheurs, ces vestiges témoignent du fait que la société maya était bien plus évoluée que ce que l'on croyait jusqu'ici.

>> La vidéo de présentation du National Geographic:

boi

Publié le 06 février 2018 - Modifié le 07 février 2018

La civilisation maya

Si son origine précise remonte à la préhistoire, la civilisation maya a commencé à émerger véritablement à partir de 2000 avant Jésus-Christ, mais a connu son apogée entre 200 et 900 après Jésus-Christ.

Ses territoires s'étendaient sur de vastes étendues situées aujourd'hui au Mexique, au Guatemala et au Belize essentiellement, mais aussi au Honduras et au Salvador.

L'empire s'est peu à peu éteint ensuite avec l'invasion espagnole et les maladies. La jungle a repris ses droits et de vastes cités ont disparu jusqu'à ce qu'on les retrouve récemment.

Parmi les cités les plus connues qui ont été localisées et fouillées par les archéologues se trouvent Tikal, au Guatemala, ainsi que Chichen Itza, Uxmal et Palenque au Mexique.

Aujourd'hui, quelque 3 millions de personnes parlent le maya, certes un maya mélangé avec des termes espagnols.

La réserve maya au Guatemala