Modifié le 19 décembre 2017

La tortue mangeuse d'escargot et 114 nouveaux animaux dans le Mékong

La Malayemis isan ou tortue mangeuse d'escargot.
La Malayemis isan ou tortue mangeuse d'escargot. [WWF]
Un crocodile lézard et une tortue mangeuse d'escargot figurent parmi 115 nouvelles espèces découvertes en 2016 dans la région du Grand Mékong, signe encourageant en ces temps de menaces sur la biodiversité, a annoncé mardi le WWF.

Chaque année, les scientifiques du WWF annoncent la découverte de nouvelles espèces après un long processus d'évaluation. En 2015, 163 nouvelles espèces avaient été découvertes dans le Mékong, soit 2500 depuis 20 ans.

Le Mékong, qui prend naissance sur les hauteurs de l'Himalaya pour finir sa course au Vietnam via le Cambodge, le Laos, la Thaïlande, la Birmanie et la Chine, donne son nom à cette région tropicale, largement couverte de jungle.

Découverte par hasard

Souvent, les chercheurs craignent que les espèces ne disparaissent avant même d'avoir été répertoriées tant le développement de la région est rapide, avec la construction des routes et barrages, mais aussi le trafic d'animaux sauvages.

Sur les espèces découvertes cette année (dont 11 amphibiens, trois mammifères, deux poissons, 11 reptiles et 88 plantes), la tortue dite mangeuse d'escargot a été repérée par hasard par un scientifique thaïlandais sur un marché du nord-est de la Thaïlande.

Le Shinisaurus crocodilus vietnamensis ou lézard crocodile vietnamien.
Le Shinisaurus crocodilus vietnamensis ou lézard crocodile vietnamien. [WWF]

afp/boi

Publié le 19 décembre 2017 - Modifié le 19 décembre 2017