Modifié le 18 décembre 2017

Près de 3000 personnes débattent à Genève de la gouvernance d'internet

La présidente de la Confédération Doris Leuthard a ouvert le 12e Forum sur la gouvernance d'internet à Genève.
La présidente de la Confédération Doris Leuthard a ouvert le 12e Forum sur la gouvernance d'internet à Genève. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
La présidente de la Confédération Doris Leuthard a ouvert lundi le 12e Forum sur la gouvernance d'internet (FGI) à Genève. Elle a appelé tous les acteurs à contribuer au débat et pas seulement les responsables politiques.

"Nous voulons la liberté, le dialogue et un consensus" pour établir ce sur quoi il faudra une gouvernance d'internet, a déclaré la présidente de la Confédération au début de quatre jours de discussions.

Accès et données de masse

En plein débat américain sur la neutralité du net, la présidente a aussi appelé les gouvernements, l'ONU et autres organisations internationales, les entreprises et la société civile à aborder "de concert" l'accès à internet, les Objectifs du développement durable (ODD) et la cybersécurité. Pour diminuer le fossé technologique et oeuvrer à un "futur numérique plus juste et plus équitable".

Plus de 2900 personnes doivent aborder des thèmes comme l'internet des choses, l'accès, les données de masse, l'intelligence artificielle ou la cybersécurité. Plus de 200 réunions sont prévues.

ats/jc

Publié le 18 décembre 2017 - Modifié le 18 décembre 2017

Une première à Genève

Le Forum sur la gouvernance d'internet (FGI) a lieu pour la première fois à Genève. Un site "naturel pour la gouvernance d'internet", a ajouté le directeur général d'ONU Genève Michael Möller.

Le canton de Genève accueille environ 50% des activités mondiales dans ce secteur. Et le conseiller d'Etat Pierre Maudet veut en faire le centre mondial sur la "confiance numérique".