La conférence sur le climat se tient à Bonn.

Le suivi de RTSinfo

Publié le 16 novembre 2017 - Modifié le 18 novembre 2017

Les enjeux de la COP23 et de la lutte pour le climat

La 23e Conférence annuelle de l'ONU sur le climat (COP23), la première depuis l'annonce du retrait américain de l'accord de Paris, présidée par les îles Fidji, s'est tenue à Bonn du 6 au 17 novembre.

Le point sur la conférence et les défis environnementaux avec les reportages et interviews de RTSinfo.

  • Accord pour évaluer les émissions de CO2

    Un bilan collectif en 2018

    Les pays réunis à la 23e conférence sur le climat de l'ONU se sont accordés samedi pour dresser à la fin 2018 un bilan collectif de leurs émissions de gaz à effet de serre. L'objectif est de rester sous 2 degrés de réchauffement, comme le stipule l'accord de Paris.

     

    Ce "dialogue" d'un an doit permettre d'évaluer le chemin qu'il reste à chaque pays à accomplir si le monde veut atteindre cet objectif.

     

    "Je suis très heureux d'annoncer que (ce processus) commencera en janvier", a dit devant l'assemblée le président de la COP23, le premier ministre fidjien Frank Bainimarama, concluant deux semaines de discussions à Bonn.

     

    >> Lire en détails:  Accord à la COP23 pour évaluer en 2018 les émissions de CO2

  • Le minimum atteint pour la Suisse

    Des négociations enlisées

    Pour la délégation suisse présente à Bonn, les deux semaines de négociations ont atteint leur "objectif minimum". Son chef Franz Perrez admet que certaines discussions ont tourné à l'épreuve de force.

     

    Il cite en exemple les pourparlers sur la question des paiements versés par les pays industrialisés aux pays pauvres dans le cadre de l'Accord sur le climat de Paris en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de s'adapter aux changements climatique. "Les négociations se sont enlisées", a déclaré le responsable de l'Office fédéral de l'environnement (OFEV).

     

    Mais au final, "l'objectif minimum" a été atteint à cette COP23, selon lui. Il comprend plusieurs centaines de pages et se présente sous la forme de projets de textes énumérant toutes les positions des délégués aux négociations pour la mise en œuvre de l'Accord de Paris, explique Franz Perrez.

  • Les ONG environnementales déçues

    Des résultats qualifiés de "maigres"

    Du côté des ONG helvétiques, on se montre plutôt insatisfait et déçu. Pour Greenpeace Suisse, les Etats ont "manqué de courage et d'enthousiasme" avec pour conséquences "des résultats décevants". L'organisation salue en revanche le travail des ONG engagées à la COP23.

     

    WWF Suisse estime aussi que les résultats sont "maigres". Mais la conférence "a au moins dégagé des perspectives claires sur la suite du processus". Le bilan du WWF est "empreint d'un optimisme prudent", écrit-il sur sont site internet.

     

    "La plupart des Etats font vivre l'esprit de Paris", constate l'ONG. La COP23 a toutefois "échoué à faire avancer le règlement d'opérationnalisation de l'Accord de Paris (...) puisqu'elle n'a produit que des documents regroupant des opinions disparates".

  • La Suisse veut du concret

    Les attente de la présidente Leuthard

    La présidente de la Confédération et conseillère fédérale en charge de l'Environnement Doris Leuthard a appelé jeudi la Conférence de l'ONU sur le climat à Bonn à obtenir des résultats concrets. "Il n'y a pas d'alternative", a-t-elle affirmé au dernier jour de la partie ministérielle de la réunion.

     

    Doris Leuthard a plaidé en faveur "de règles contraignantes dans le monde entier en vue de mettre en œuvre l’accord de Paris sur le climat". La Suisse souscrit à l’accord et est déterminée à le mettre en œuvre, a-t-elle encore assuré.

  • L'éclairage

    COP technique, mais forte présence

    Malgré l'aspect très technique de la réunion de Bonn, de nombreux représentants de la société civile, institutions, ONG et autorités politiques de haut niveau ont fait le déplacement.

    >> Voir l'éclairage de Natalie Bougeard:

    COP 23: l'éclairage de Natalie Bougeard
    19h30 - Publié le 15 novembre 2017
     

  • Le couple franco-allemand

    Peut-il donner un souffle nouveau à la lutte contre le réchauffement climatique?

    Angela Merkel et Emmanuel Macron ont tenu des discours très attendus mercredi lors de la conférence sur le climat de Bonn. Si le président français s’est montré concret, la chancelière allemande est restée plutôt vague.

     

    >> Regards croisés des correspondantes de la RTS en Allemagne et en France dans Forum:

    Le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel durant la COP23.
    Forum - Publié le 15 novembre 2017

  • Interview

    Paolo Ruti, climatologique à l'Organisation météorologique mondiale (OMM)

    "On attend des actions très concrètes", a rappelé sur le plateau du 12h45 Paolo Ruti, qui a affirmé que l'enchaînement d'événements météorologiques extrêmes de ces dernier mois "montre la marque du changement climatique".

    Le Rendez-vous science: interview de Paolo Ruti, climatologue à l'OMM
    12h45 - Publié le 15 novembre 2017
     

  • Interview

    Roger Nordmann: "Nous avons une responsabilité individuelle envers le climat"

    Le conseiller national Roger Nordmann (PS) a estimé sur le plateau du 19h30 de la RTS que "nous avons une responsabilité individuelle" envers le climat, notamment lorsque les Suisses choisissent l'avion pour partir en week-end.

    Première partie:

    Emission de CO2 en hausse, mais progression des énergies vertes: entretien avec Roger Nordmann (1-2)
    19h30 - Publié le 13 novembre 2017

    Deuxième partie:

    Emission de CO2 en hausse, mais progression des énergies vertes: entretien avec Roger Nordmann (2-2)
    19h30 - Publié le 13 novembre 2017

    >> Lire aussi: "Nous avons une responsabilité individuelle envers le climat"

  • Interview

    Franz Perrez, chef de la division des Affaires internationales de l'OFEV

    "Monsieur climat" de la Confédération revient sur l'accord de la COP 21, son suivi et le rôle de la Suisse.

     

    L'ambassadeur suisse Franz Perrez.
    La Matinale - Publié le 07 novembre 2017

  • Geopolitis

    Principal pollueur du monde, la Chine se pose en leader des énergies vertes

    La Chine entend investir à court terme 360 milliards de dollars dans les énergies renouvelables. Le pari d'une transition verte est immense car l’Empire du Milieu consomme à lui seul la moitié du charbon de la planète.

    Climat duel de geants
    Geopolitis - Publié le 12 novembre 2017

    >> Lire aussi: Principal pollueur du monde, la Chine se pose en leader des énergies vertes

  • Reportage

    Ecosse: produire de l'énergie grâce aux vagues et au courant

    Capter l'énergie des vagues et du courant, une technologie verte testée dans l'archipel des Orchades en Ecosse.

    Ecosse: produire de l'énergie grâce aux vagues et au courant
    19h30 - Publié le 07 novembre 2017

  • La COP23 a débuté à Bonn

    Le sujet du 12h45:

    Allemagne: la COP 23 débute à Bonn
    12h45 - Publié le 06 novembre 2017

    Le sujet du 12h30:

    Cette nouvelle conférence sur le climat se tient à Bonn, en Allemagne.
    Le 12h30 - Publié le 06 novembre 2017