Modifié le 26 octobre 2017

L'empreinte d'un dinosaure géant en Afrique révolutionne la paléontologie

Les traces du "Kayentapus ambrokholohali" offrent la preuve que les dinosaures méga-théropodes carnivores, comme plus tard le T-Rex, existaient déjà dans un monde dominé par des dinosaures herbivores, omnivores et carnivores beaucoup plus petits.
Les traces du "Kayentapus ambrokholohali" offrent la preuve que les dinosaures méga-théropodes carnivores, comme plus tard le T-Rex, existaient déjà dans un monde dominé par des dinosaures herbivores, omnivores et carnivores beaucoup plus petits. [Plos One]
Une équipe internationale de paléontologues a découvert les empreintes géantes fossilisées de pattes à trois orteils d'une nouvelle espèce de dinosaure carnassier géant dans le sud de l'Afrique.

Vu leurs dimensions - 57 centimètres de longueur sur 50 cm de largeur - l'animal devait mesurer environ neuf mètres de long et près de trois mètres de haut au niveau des hanches, selon les scientifiques. Leur découverte est publiée mercredi dans la revue américaine Plos One.

Il s'agit des plus grandes traces de pied de théropodes trouvées à ce jour sur ce continent où ils vivaient il y a deux cent millions d'années.

"Kayentapus ambrokholohali"

Ce dinosaure avait quatre fois la taille d'un lion, estiment ces chercheurs des universités de Manchester (Royaume-Uni), du Cap en Afrique du Sud et de Sao Paulo au Brésil.

Cette nouvelle espèce, baptisée "Kayentapus ambrokholohali", appartient au groupe de dinosaures "méga-théropodes", des bipèdes géants comme le Tyrannosaure rex (T. rex), qui évoluait plus tard sur le continent américain et mesurait douze mètres de long environ.

ats/kkub

Publié le 26 octobre 2017 - Modifié le 26 octobre 2017

Au Jurassique déjà

C'est la première preuve que des théropodes carnivores de très grande taille se trouvaient dans cet écosystème surtout dominé par une variété de dinosaures herbivores, omnivores et carnivores beaucoup plus petits, expliquent les scientifiques.

Cette découverte est également importante car elle indique que ces dinosaures géants étaient déjà présents au début du Jurassique. Jusqu'alors les paléontologues pensaient qu'à cette période ces dinosaures étaient beaucoup plus petits, soit de trois à cinq mètres de long en moyenne.