Publié le 06 octobre 2017

Les jeunes se passeraient des réseaux sociaux, affirme une étude britannique

La propagande numérique influence l'opinion publique et a joué un rôle capital dans certaines élections.
Sans réseaux sociaux, la vie serait plus simple, estiment les jeunes Britanniques dans une étude La Matinale / 1 min. / le 06 octobre 2017
Sans médias sociaux, la vie serait plus simple et plus agréable, selon les conclusions d'une étude menée en Grande-Bretagne auprès de 5000 enfants et adolescents.

Près de deux tiers des jeunes - ceux-là même qui passent des heures rivés sur les écrans - jugent que ce ne serait pas plus mal si les réseaux sociaux n'existaient pas, selon l'étude menée par le groupe de défense des internautes Digital Awareness UK et un réseau d'écoles privées.

De nombreux jeunes estiment que les réseaux sociaux péjorent leur qualité de vie: beaucoup d'entre eux ont fait l'objet de moqueries, d'insultes ou même de harcèlement sur ces plateformes.

Problème de dépendance

Ils se plaignent également d'avoir moins confiance en eux et surtout, ils disent se sentir dépendants aux outils technologiques et aux médias sociaux.

Si une minorité de jeunes n'ont pas exprimé de griefs, la majorité d'entre eux pourraient - disent-ils tout au moins - vivre ou même vivre mieux sans les médias sociaux.

Katja Schaer/kkub

Publié le 06 octobre 2017