Modifié le 04 octobre 2017

Le Nobel de physique sacre l'étude des ondes gravitationnelles

Vue d'artiste d'une onde gravitationnelle engendrée par un système de deux étoiles à neutrons, se propageant sur le tissu de l'espace–temps.
L'étude des ondes gravitationnelles nobélisée CQFD / 8 min. / le 04 octobre 2017
Le prix Nobel de physique a été attribué mardi à trois Américains, Rainer Weiss, Barry C.Barish et Kip S.Thorne, "pour leurs contributions décisives à l'observation des ondes gravitationnelles", a annoncé l'Académie Nobel.

Théorisées par Albert Einstein il y a un siècle, les ondes gravitationnelles provenant de la collision de deux trous noirs ont été détectées pour la première fois le 14 septembre 2015.

Il a fallu 1,3 milliard d'années pour qu'elles parviennent jusqu'au détecteur Ligo (Laser Interferometer Gravitational-Wave Observatory), basé aux Etats-Unis, a souligné l'Académie. Et ce sont les trois Américains âgés de 77 à 85 ans qui ont pu les étudier.

Leur découverte a bouleversé le monde

Göran Hansson, secrétaire général de l'Académie Nobel
 

"Nous savions que des ondes gravitationnelles existaient [mais] c'est la première fois qu'elles ont été observées directement", s'est réjouie Olga Botner, membre du comité de physique Nobel.

"Leur découverte a bouleversé le monde", a aussi souligné le secrétaire général de l'Académie.

agences/boi

Publié le 03 octobre 2017 - Modifié le 04 octobre 2017