Publié jeudi à 17:35

Une application a été créée en Suisse pour sécuriser le vol des drones

Un homme contrôlant les données envoyées par le système U-space.
Un homme contrôlant les données envoyées par le système U-space. [Valentin Flauraud - Keystone]
La gestion des drones est une question qui devient incontournable. Une application, baptisée U-space, a été présentée jeudi à Genève par Skyguide. Elle permet de contrôler l'accès de ces engins à l'espace aérien.

Développé avec l'aide d'entreprises privées et de l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC), ce système pourrait aussi servir de réponse technique aux changements législatifs attendus au niveau européen.

U-space fonctionne sur l'ensemble des systèmes de drones. L'utilisateur qui veut faire voler son appareil devra tout d'abord s'enregistrer avec son téléphone portable. Il sera ainsi identifié par le contrôleur aérien. Son drone portera un numéro unique d'identification.

Plan de vol soumis à Skyguide

Le pilote soumettra ensuite son plan de vol à Skyguide, qui l'approuvera ou demandera des modifications. Il pourra par la suite faire effectuer sa mission à son engin.

Le contrôleur ainsi que l'utilisateur pourront voir le drone évoluer chacun de leur côté, ainsi que les autres appareils se trouvant dans la zone. En cas de comportements illicites, l'identification du drone fautif et de son pilote sera rapide et fiable, selon l'OFAC.

>> L'interview de Florent Béron, responsable de la stratégie chez Skyguide:

drones
L'actu en vidéo - Publié jeudi à 17:28
 

ats/tmun

Publié jeudi à 17:35

La législation sur les drones est difficile à appliquer

Les législations concernant les drones sont diverses et variées. La Commission européenne pousse pour une unification, mais le projet n'est pas finalisé. En Suisse, des normes claires ont été définies. Il faut par exemple une autorisation pour faire voler un appareil à moins de 5 kilomètres d'un aéroport.

L'application de la loi est toutefois rendue compliquée par l'absence d'un registre des drones. De ce fait, un appareil ne peut être associé à la personne qui le pilote. L'inexistence d'un système permettant aux autorités d'identifier les drones pendant leur vol pose également des problèmes aux autorités.