Publié le 19 mai 2017

La fréquence des inondations côtières pourrait doubler d'ici 2050

Des inondations dans le Queensland, en Australie, ce 6 avril 2017.
Des inondations dans le Queensland, en Australie, ce 6 avril 2017. [EPA/DAN PELED]
Une hausse de cinq à dix centimètres du niveau de la mer d'ici à 2050 pourrait doubler la fréquence des inondations côtières, en particulier sous les tropiques, indique une étude parue jeudi.

Le niveau de la mer s'élève actuellement d'environ trois à quatre millimètres par an. Ce rythme devrait s'accélérer sous l'effet du réchauffement climatique et de la fonte des glaces, rappelle une équipe de chercheurs américains dans la revue Scientific Reports.

Une hausse de cinq à dix centimètres du niveau de la mer, qui devrait être observée entre 2030 et 2050, doublerait la fréquence des inondations dans de nombreuses régions du monde, selon les chercheurs des universités de l'Illinois et d'Hawaï, et de l'institut d'études géologiques des Etats-Unis.

L'Europe aussi

Une élévation de moins de dix centimètres double le risque d'inondation dans une grande partie de l'océan Indien, de l'Atlantique sud et du Pacifique tropical".

Et une hausse de dix centimètres le double dans des régions comme la côte atlantique en Europe et la côte ouest de l'Amérique du Nord, "y compris dans des centres urbains comme Vancouver, Seattle, San Francisco et Los Angeles", précisent les chercheurs.

ats/pym

Publié le 19 mai 2017

Tenir compte des vagues

Jusqu'à présent, les estimations à l'échelle mondiale des inondations côtières dues à la hausse du niveau de la mer n'ont pas pris en compte l'effet des vagues, sous-estimant ainsi leur impact potentiel, relèvent les chercheurs.

Cette nouvelle étude conjugue les prévisions de hausse du niveau de la mer avec des modèles prenant en compte les vagues, les marées et la montée de l'eau pendant les tempêtes.