Publié jeudi à 14:43

La Confédération met en garde contre les dangers des objets connectés

Les objets connectés, comme les montres intelligentes, peuvent constituer des cibles faciles pour les hackers.
Les objets connectés, comme les montres intelligentes, peuvent constituer des cibles faciles pour les hackers. [Fang Zhe / Xinhua - AFP]
De plus en plus d'objets sont connectés à Internet, mais les utilisateurs se préoccupent souvent trop peu de leur sécurité, avertit jeudi la Centrale d'enregistrement et d'analyse pour la sûreté de l'information (MELANI).

Plus de 6 milliards d'objets dans le monde étaient connectés à Internet en 2016. D'ici à 2020, ce nombre devrait atteindre environ 20 milliards, écrit MELANI dans son rapport semestriel publié jeudi.

Qu'il s'agisse d'applications conçues pour être intégrées à des vêtements ou à des accessoires, comme les montres intelligentes, ou même de véhicules sans conducteur, tout ce qui peut être relié à Internet le sera à l'avenir présente des risques. De tels appareils sont des cibles faciles, souligne le rapport.

Mises à jour

MELANI émet par conséquent des recommandations, publiées sur Internet. Ainsi, tous les appareils connectés doivent être dûment protégés (mot de passe individuel, accès restreint) et faire l'objet d'actualisations régulières.

Or, à la différence des ordinateurs de bureau, presque personne ne songe à effectuer les mises à jour requises par son interrupteur intelligent ou par son réfrigérateur.

>> Lire aussi: Comment voler vos données? Un jeu d'enfants en créant un réseau Wi-Fi

ats/vtom

Publié jeudi à 14:43

Tentatives d'escroquerie

Dans son rapport semestriel, MELANI a observé de nombreuses tentatives d'escroquerie qui ciblent surtout les entreprises et peuvent leur causer de lourdes pertes financières.

Les pirates continuent également à recourir notamment aux chevaux de Troie chiffrant les données pour faire chanter leurs victimes.