Publié le 17 janvier 2016 - Modifié le 17 janvier 2016

Le sport assisté par équipements bioniques fascine les artistes

La compétition se déroulera au Hallenstadion de Zurich
Un artiste genevois anticipe le Cybathlon, qui se tiendra à Zurich en automne prochain Le 12h30 / 2 min. / le 17 janvier 2016
Zurich accueillera en octobre la première compétition sportive assistée par des équipements bioniques: le Cybathlon. Réservé aux athlètes en situation de handicap, le projet commence déjà à faire parler de lui.

Une course d'exosquelettes, une épreuve de bras bioniques et un challenge d'avatars pilotés par la pensée. Le programme du Cybathlon fascine et pourrait faire croire à un film de science-fiction.

En octobre prochain le Hallenstadium de Zurich accueillera une compétition de Cyborgs. Un événement inédit dont s'est inspiré l'artiste Quentin Lane, fasciné par la réalité de ces sportifs augmentés.

"Une science-fiction de demain"

"Toutes ces inventions technologiques et bioniques ont souvent été déployées dans le domaine de la science-fiction. Et là on est dans un futur très proche, (...) ce sont des évolutions qui permettent à des personnes handicapées de retrouver une partie de leur motricité. Il y a vraiment l'idée d'une science-fiction de demain", explique le photographe basé à Genève.

Au-delà de l'aspect visionnaire et esthétique, Quentin Lane a découvert un monde inconnu, celui du handicap. Un monde où la prothèse, essentielle pour certains, était jusqu'il y a peu un objet onéreux, devenu abordable grâce aux imprimantes en trois dimensions.

Moins de honte, moins de gêne

"Il y a aussi une évolution de la perception des prothèses. A une époque les gens les dissimulaient, ils mettaient des gants par-dessus parce que c'était des mains avec un aspect plastique ou 'statue de cire'. (...) Les technologies bioniques ne sont plus du tout une honte ou une gêne. Et c'est presque devenu un argument de mode", analyse l'artiste. 

Le handicap valorisé par le sport, c'est le pari déjà presque gagné par le Cybathlon, soutenu par les organisations spécialisées et par le Centre national de compétence en recherche robotique. Quentin Lane n'a pas fini d'explorer le phénomène: il promet de se rendre à la compétition pour continuer à mettre en valeur les athlètes et leurs prothèses augmentées.

Sophie Iselin/gchi

Exposition à Genève

L'exposition Biolympics de Quentin Lane est un travail photographique à découvrir dans l'espace d'art Hard Hat, 39 rue des Bains, à Genève, jusqu'au 6 mars.