Publié le 08 janvier 2016 - Modifié le 08 janvier 2016

La Nasa veut savoir si les pommes de terre poussent sur Mars

La grenade retrouvée dans une livraison de pommes de terre ne risquait pas d'exploser, selon plusieurs experts.
La pomme de terre, bientôt une plante extraterrestre? [ - ]
Dès la fin janvier, la Nasa et le Centre international de la pomme de terre (CIP) collaboreront pour savoir s'il est possible de faire pousser des pommes de terre sur la planète Mars, a indiqué jeudi le CIP.

Ils sont douze chercheurs à être mandatés pour ces tests dont la 1ère phase commencera fin janvier à Lima, au Pérou, avec la recherche d'une variété de pomme de terre capable de pousser dans des conditions extrêmes.

Parmi ces neuf variétés se trouve la pomme de terre péruvienne capable de pousser à 4000 mètres d'altitude et qui a réussi à s'implanter dans la majorité des écosystèmes du monde.

Un sol semblable à la planète rouge

Le scientifique du CIP qui s'est exprimé jeudi face à la presse a déclaré que la Pampa de la Joya dans la région d'Arequipa, au sud du Pérou, possède un sol aux caractéristiques similaires aux échantillons prélevés par la sonde martienne Curiosity.

Quatre-vingts kilos de cette terre seront apportés à Lima pour procéder aux recherches.

Les premiers tests consisteront à déterminer si une des neuf variétés est capable de pousser dans un sol aride. Les résultats seront connus dans le courant du mois de mars.

afp/sey

Un des plus grands laboratoires spécialistes de la pomme de terre

Le CIP, fondé en 1971, est un des plus grands laboratoires au monde spécialisé dans les tubercules. Il possède une base de données génétique de plus de 4000 variétés de pommes de terre.

Il est également actif dans divers programmes de recherches concernant les tubercules