Modifié le 19 octobre 2015

Système de stérilisation médicale démocratisé par des étudiants de l'EPFL

Un box Sterilux, qui permet de stériliser facilement du matériel médical avec mille fois moins d'eau que pour les systèmes traditionnels.
Un box Sterilux, qui permet de stériliser facilement du matériel médical avec mille fois moins d'eau que pour les systèmes traditionnels. [© Jordane Vernet/Sterilux - ]
Des étudiants de l'EPFL ont mis au point un système révolutionnaire de stérilisation médicale qui devrait contribuer à réduire les taux d'infection dans les hôpitaux des pays en voie de développement.

Baptisé Sterilux, le système est simple, bon marché et peu gourmand en eau et en énergie. Il repose principalement sur la SteriBox, "un récipient portatif qui peut à la fois stériliser et stocker du matériel médical sur le long terme", indique l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) lundi dans un communiqué.

Le processus dure plusieurs heures et utilise des rayons ultra-violets pour changer l'oxygène en ozone, qui va permettre la stérilisation.

Mille fois moins d'eau

Le système est particulièrement économe à plusieurs points de vue. Moins d'un millilitre d'eau est nécessaire pour le processus, soit mille fois moins que pour un équipement de stérilisation traditionnel.

Il consomme en outre cent fois moins d'électricité et coûte environ cent fois moins cher.

Sterilux se destine principalement aux pays qui n'ont pas accès à un équipement de stérilisation conventionnel. Il pourrait également jouer un rôle essentiel dans des cliniques temporaires lors d'urgences humanitaires.

ats/sbad

Publié le 19 octobre 2015 - Modifié le 19 octobre 2015

Taux d'infection très élevé dans le Tiers-Monde

"Dans les hôpitaux modernes des pays du Nord, 5% à 10% des patients sont victimes d'une ou plusieurs infections. Dans les pays en voie de développement, ce risque lié aux soins médicaux est 2 à 20 fois plus élevé", rappelle l'EPFL.