Modifié le 17 septembre 2015

Le renouvelable pas plus cher que les énergies fossiles ou le nucléaire, selon l'EPFL

Panneaux solaires
Le renouvelable pas plus cher que les énergies fossiles ou le nucléaire, selon l'EPFL Le Journal du matin / 2 min. / le 17 septembre 2015
Que la Suisse opte pour les énergies fossiles, le nucléaire ou le renouvelable, la facture sera sensiblement la même à l'horizon 2050. C'est ce que démontre le calculateur Energyscope, développé par l'EPFL.

Le coût annuel du futur système énergétique, quel qu'il soit, devrait se situer entre 24 et 26 milliards de francs par an, hors taxes, contre 22 milliards aujourd'hui. La hausse serait essentiellement liée à la croissance de la population qui devrait passer de 8 à 9 millions d'habitants en 2050.

Le coût par habitant et par an devrait être quasiment identique. Il devrait se situer entre 2700 et 2900 francs en 2050, contre 2700 francs aujourd'hui, selon Energyscope.

Différentiel de compétitivité

"Ce résultat n'est pas vraiment surprenant", explique François Vuille, directeur du développement du Centre de l'énergie de l'EPFL. Les énergies renouvelables et les solutions d'efficacité énergétique, comme les véhicules électriques, vont devenir de plus en plus compétitives.

A l'inverse, la facture des énergies classiques risque fort d'augmenter, notamment à cause des coûts accrus des nouvelles technologies nucléaires et de la hausse des prix à terme du pétrole et du gaz, précise le chercheur.

ats/dk

Publié le 16 septembre 2015 - Modifié le 17 septembre 2015

Le nucléaire plus cher dans le futur

Les Chambres fédérales ont décidé en 2011 la sortie du nucléaire. Dans le très hypothétique scénario d'une poursuite du nucléaire, le remplacement des centrales actuelles par des installations plus sûres et plus chères engendrerait un coût de production nettement supérieur à celui d'aujourd'hui, même si le niveau de cette hausse reste difficile à estimer, selon l'Energyscope.