Modifié le 23 septembre 2014

Les ados appelés à se prononcer sur les enjeux des nouvelles technologies

Le logo du projet "Superhumains.ch".
Le logo du projet "Superhumains.ch". [ - www.neohumanitas.org/]
"Superhumains.ch", un projet lancé mardi par une multitude de partenaires, s'est donné pour but de récolter l'avis des adolescents quant aux enjeux sociaux et éthiques des nouvelles technologies.

Les adolescents sont appelés à donner leur avis sur certains des enjeux sociaux et éthiques soulevés par l'utilisation des technologies émergentes sur les êtres humains.

Le projet "Superhumains.ch", lancé mardi, permettra de prendre le pouls de la jeunesse sur ces questions.

Impliquer le grand public

Cette opération vise à impliquer davantage le grand public à certaines discussions académiques concernant l'utilisation des biotechnologies à des fins non-thérapeutiques, comme l'amélioration des capacités cognitives à l'aide de médicaments ou l'augmentation de la durée de vie, a précisé le département genevois de l'instruction publique.

Les étudiants qui sont impliqués dans le projet participeront à l'écriture d'un ouvrage destiné au grand public, qui doit être édité en 2016, ainsi qu'à la création d'oeuvres artistiques en lien avec les enjeux sociaux et éthiques soulevés par l'amélioration humaine, avec une exposition en 2015.

ats/gchi

Publié le 23 septembre 2014 - Modifié le 23 septembre 2014

Une multitude de partenaires

"Superhumains.ch: the Next Generations?" est financé par une bourse Agora du Fonds National Suisse de la Recherche Scientifique.

Le projet a été initié par l'Université de Zurich, en partenariat avec le "think tank" NeoHumanitas (GE), le Lycée collège de la Planta (VS), le collège Rousseau (GE), le Centre de formation professionnelle construction (GE), l'association Neurhone (VS), le groupe de recherche éthique OMICS-Ethics de l'Université de Montréal et la Fondation Brocher (GE)