Modifié le 03 septembre 2014

Face à l'arrivée de Netflix, UPC Cablecom étoffe son offre vidéo

Cablecom a présenté son offre de vidéo à la demande illimitée
Cablecom a présenté son offre de vidéo à la demande illimitée 12h45 / 2 min. / le 03 septembre 2014
Après l'annonce du démarrage prochain des services de vidéo à la demande (VOD) en Suisse du géant Netflix, UPC Cablecom a présenté mercredi une offre élargie en matière de contenu vidéo.

En Suisse, la bataille de la VOD - video on demand ou vidéo à la demande - va démarrer dans deux semaines. Dimanche 31 août, dans une interview au journal français Le Figaro, Reed Hastings, patron du leader mondial de la vidéo en ligne Netflix, annonçait que son groupe lancerait ses services en Suisse le 18 septembre. De son côté, UPC Cablecom a présenté mercredi une offre augmentée en matière de contenus vidéo.

Premier câblo-opérateur de Suisse

Sous le nom "MyPrime", l'opérateur zurichois de téléréseaux lance un abonnement mensuel à une vidéothèque. Contre paiement de l'abonnement, les clients d'UPC Cablecom pourront accéder de manière illimitée à des séries, des émissions de télévision et des films, annonce le premier câblo-opérateur de Suisse.

Comportant actuellement 2000 titres, cette vidéothèque accessible en tout temps sera portée à près de 10'000 contenus d'ici la fin de l'année. Les quelque 50'000 clients d'UPC Cablecom au bénéfice d'une offre combinée, peuvent d'ores et déjà accéder à la vidéothèque sans bourse délier.

Un géant de la VOD

Le géant américain Netflix offre quant à lui un catalogue de 60'000 films. Pour l'heure, Netflix compte plus de 50 millions d'abonnés dans le monde, répartis dans 40 pays, dont plus de 70% se trouvent aux Etats-Unis.

Le groupe s'est fait un nom outre-Atlantique avec des contenus originaux, principalement des séries qu'elle produit ("Orange is the new black", "House of Cards").

rber

Publié le 03 septembre 2014 - Modifié le 03 septembre 2014

Netflix s'étend en Europe

Le siège social pour l'Europe s'implantera dès janvier 2015 à Amsterdam, en raison de "sa position centrale", selon le groupe.

En juillet, Netflix annonçait pour septembre sa venue en Suisse, en Allemagne, en France, en Autriche, en Belgique et au Luxembourg.

Netflix est déjà présent depuis 2012 au Royaume-Uni, en Irlande, au Danemark, en Finlande, en Norvège et en Suède, et depuis 2013 aux Pays-Bas.

Le premier service de vidéo en streaming (visionnage en direct sur internet), qui a vu le jour en 2007 aux Etats-Unis, opère aussi en l'Amérique latine.

Vers la fin des programmes linéaires

Selon le directeur général de Netflix Reed Hastings, l'avenir de la télévision, comme celui de la musique, passe par internet.

"La seule chose qui va disparaître au cours des 20 prochaines années, ce sont les programmes linéaires, c'est-à-dire ceux qui sont diffusés à une heure précise, un jour défini", prédit-il.