Modifié le 01 avril 2014

Un médecin suisse réclame l’utilisation du Baclofène pour traiter l’alcoolisme

Le médicament Baclofène aiderait dans le traitement de l'alcoolisme
Le médicament Baclofène aiderait dans le traitement de l'alcoolisme 19h30 / 2 min. / le 31 mars 2014
Un médecin genevois demande à Swissmedic, dans une lettre publiée lundi par la RTS, que le médicament Baclofène soit reconnu comme traitement à l'alcoolodépendance, comme la France l'a fait récemment.

Initialement destiné à la myorelaxation, le médicament Baclofène pourrait également avoir des effets pour lutter contre la dépendance à l'alcool, selon de récentes études.

L'Agence nationale française de sécurité du médicament a d'ailleurs édicté le 14 mars dernier un règlement temporaire d'utilisation pour autoriser les médecins à prescrire le Baclofène à cet effet.

"Au taux de succès de 50% à 80%"

Dans une lettre ouverte publiée lundi par la RTS, le médecin genevois Pascal Gache demande a Swissmedic d'emboîter le pas. "La consommation excessive d'alcool est un enjeu majeur de santé publique, (...) mais il n'existe à ce jour aucun traitement réellement efficace."

Or, selon lui, les premières études indiquent que le Baclofène a un taux de succès oscillant entre 50% et 80% (lire encadré). Lui-même a traité environ 350 patients avec du Baclofène depuis 2006.

Mais il révèle plusieurs inconvénients, notamment le non-remboursement systématique du médicament ou le risque, pour le médecin, d'éventuels ennuis judiciaires.

Fanny Moille/vkiss

La lettre du Dr Pascal Gache:

 

Publié le 31 mars 2014 - Modifié le 01 avril 2014

Etudes scientifiques en cours

Comme l'indique le Dr Pascal Gache dans sa lettre ouverte, deux études randomisées contrôlées en double aveugle sont en cours et livreront leurs résultats à l'automne 2014.

Cependant, depuis 2008, la sécurité sociale française estime que ce sont plus de 50'000 patients qui ont pris du Baclofène pour traiter leur alcoolodépenance, écrit le Dr Pascal Gache, qui transmet ensuite les résultats des études observationnelles. Selon celles-ci, les taux de succès s'échelonnent de 50% à 80%.

Swissmedic impuissant

"Nous avons deux autorisations de mise sur le marché pour l'indication alcoolisme qui sont de très bons médicaments. On ne peut pas faire autre chose, c'est à la firme de le faire", estime Catherine Manigley, responsable de la division Contrôle du marché des médicaments pour Swissmedic.

Novartis qui fabrique le Baclofène ne compte pas demander un élargissement de son utilisation à Swissmedic, car le médicament n'est plus protégé par un brevet.

"Les médecins ont le droit de prescrire un médicament qui n'est pas autorisé par Swissmedic mais c'est à eux de prendre la responsabilité pour la thérapie de ce médicament", explique encore Catherine Manigley.