Publié le 07 janvier 2013

Facebook séduit des personnes toujours plus âgées en Suisse

De plus en plus de personnes âgées se mettent à Facebook.
Depuis l'année dernière, plus de la moitié des Suisses qui disposent d'un profil Facebook ont plus de 30 ans. [Lucas Jackson - Reuters]
Les jeunes se lassent du réseau social Facebook, qui attire des personnes toujours plus âgées. Plus de 50% des Suisses qui possèdent un compte ont plus de 30 ans.

Les utilisateurs de Facebook sont toujours plus âgés et le réseau social perd de son intérêt auprès des plus jeunes. Depuis l'année dernière, plus de la moitié des Suisses qui disposent d'un profil ont plus de 30 ans.

De 2010 à 2012, le nombre des plus de 50 ans adeptes de Facebook est passé de 228'000 à près de 394'000, a indiqué lundi l'expert en communication Michael Walther sur le blog de la société de relations publiques Bernet.

Alors que chez les jeunes, le réseau s'est rapidement développé ces dernières années, la génération des cinquantenaires et plus ne s'y met que maintenant, relève-t-il. Au cours des trois dernières années, le nombre de Suisses âgés de plus de 30 ans inscrit sur Facebook a de son côté a augmenté de 1,1 million à 1,55 million.

Les moins de 15 ans moins attirés

La tranche d'âge qui compte le plus de profils Facebook reste cependant celle des 20-29 ans. Le nombre d'utilisateurs de cet âge est passé de 1,39 million à 1,5 million. Chez les moins de 15 ans, Facebook perd en revanche de son attractivité. Le nombre de profils actifs de cette tranche d'âge a chuté de plus de 15%, passant de 122'000 à 78'000.

Il est difficile de tirer des conclusions claires de cette évolution, a indiqué Michael Walther. Un sondage rapide a en revanche montré que chez les jeunes les SMS et l'application Whatsapp concurrence nettement Facebook.

Bientôt 50% de Suisses sur Facebook

En décembre, la Suisse comptait 3,06 millions de profils consultés régulièrement, soit une progression de 12% sur un an. Actuellement, 38% de la population dispose ainsi d'une page Facebook. La proportion était de 35% en 2011, 33% en 2010, 23% en 2009 et 13% en 2008.

Au cours de l'année 2013, plus de la moitié des Suisses ayant un accès à Internet devrait disposer d'un profil Facebook, prédit Michael Walther. L'essor des smartphones et des tablettes devrait soutenir cette tendance, à condition que Facebook s'attèle aussi à ne pas inonder ses clients avec des publicités ou des contenus payants, selon lui.

ats/vkiss

Moins d'intérêt qu'à l'étranger

L'essor de Facebook en Suisse est moins important que dans les pays anglo-saxons. Là-bas, la part des utilisateurs atteint 45%, grâce notamment aux 73% enregistrés aux Etats-Unis et 63% en Grande-Bretagne.