Modifié le 28 juin 2010

Le Net art : la nouvelle Toile des artistes

Le Net art ou comment les artistes s'emparent de la Toile
Le Net art ou comment les artistes s'emparent de la Toile [DR]
Chatter, surfer, bloguer et pourquoi pas créer. Internet est devenu le nouveau terrain de jeu des artistes. En utilisant toutes les fonctionnalités de la Toile (l'html, le ftp, peer to peer) mais aussi le courriel et le chat, le Net art révolutionne notre conception du travail artistique.

Difficile aujourd'hui de se passer d'Internet, de ses mails
quotidiens, de son réseau, de ses moteurs de recherche... Et
pourtant, certains ont une approche beaucoup moins utilitariste que
l'internaute moyen... On les appelle, les net-artistes.

Vous avez un message...

Certaines œuvres d'ailleurs nous questionnent sur notre rapport
à Internet. Sur son site , David Guez propose aux
internautes d'envoyer des messages que le destinataire recevrait à
la date fixée par l'émetteur.





« 2067 joue sur l'attente, la mémoire, la correspondance, et notre
relation au temps et aux autres. J'en avais marre de la vitesse, de
cette course folle à l'information, à l'innovation, de ces heures
passées en ligne », explique l'artiste. Lorsqu'une missive est
envoyée dans le futur, le destinataire est aussitôt alerté par
mail, même s'il ne pourra lire son contenu qu'en temps voulu.«ça
crée un lien mental entre deux personnes, une attente, un
désir.»

Architectes du Net

L'installation Perpetual (Tropical) Sunshine réalisée
par Fabric.ch
L'installation Perpetual (Tropical) Sunshine réalisée par Fabric.ch [DR]
Pour d'autres, le travail
artistique consiste à casser les murs du Net, à dépasser le cadre
du réseau. Les fondateurs de
L'installation Perpetual (Tropical) Sunshine réalisée
par Fabric.ch
L'installation Perpetual (Tropical) Sunshine réalisée par Fabric.ch [DR]
sont architectes et
se revendiquent comme tels. Pour Christophe Guignard, « Internet a
modifié la notion d'espace public. Cela nous amène à évoluer dans
une nouvelle forme d'architecture qui combine espace physique et
espace digital, espace « dur » et espace « doux ».





La preuve avec leur œuvre
L'installation Perpetual (Tropical) Sunshine réalisée
par Fabric.ch
L'installation Perpetual (Tropical) Sunshine réalisée par Fabric.ch [DR]
. Sur un écran
constitué de 300 ampoules infrarouges, la position du soleil est
reproduite en temps réel grâce aux informations transmises par un
réseau de stations météorologiques situées sur le tropique du
Capricorne. Les spectateurs peuvent ainsi suivre la course de
l'astre, reproduite sous forme de lumière et chaleur.





L'installation sera visible en Norvège dans deux semaines, mais
pour Christophe Guignard il ne s'agit que d'un prototype. « L'idée
est de développer ce projet à plus grande échelle. En ce moment,
nous multiplions les prises de contact et les recherches pour
recouvrir toute la façade d'un bâtiment. »

Des oeuvres révolutionnaires

meate.info est un webzine qui parle de l'impact des
nouvelles technologies
meate.info est un webzine qui parle de l'impact des nouvelles technologies [DR]
Le Net art joue beaucoup
sur l'intéractivité et l'accessibilité. «Les œuvres du Net ne sont
pas des objets définitifs. Elles peuvent muter. Dans l'histoire de
l'art, c'est une position complètement nouvelle, révolutionnaire
même puisque la copie est automatique», explique Stéphanie
Prizreni, fondatrice du webzine
meate.info est un webzine qui parle de l'impact des
nouvelles technologies
meate.info est un webzine qui parle de l'impact des nouvelles technologies [DR]
. Le net artiste a
donc un statut hybride qui oscille entre producteur, médiateur et
pédagogue.





En ce moment, l'artiste genevoise planche sur un festival baptisé
meate.info est un webzine qui parle de l'impact des
nouvelles technologies
meate.info est un webzine qui parle de l'impact des nouvelles technologies [DR]
. Le projet
présenté sur le web et dans l'espace publique simultanément repose
essentiellement sur l'interactivité. Par le biais de vidéos de 1 à
3 minutes, les artistes sont invités à transmettre une projection
utopique au public. Ces œuvres seront visibles en ligne en
décembre.





Mais l'ancienne élève des Beaux-Arts n'abandonne pas pour autant
ses projets personnels.
meate.info est un webzine qui parle de l'impact des
nouvelles technologies
meate.info est un webzine qui parle de l'impact des nouvelles technologies [DR]
en est la
preuve. « On reçoit tous des newsletters. L'idée de ce logiciel est
de décomposer ses données textuelles afin d'en restituer une partie
sous forme de slogan. Le slogan ainsi créé circulera alors
librement sur le web avec un fichier annexé, expliquant la genèse
du concept artistique, l'origine de la newsletter dont elle est
issue et donnera le code html indiquant son lien à intégrer dans
les pages des autres propriétaires de sites, ceci pour permettre un
lien direct entre les communautés. » Ce projet webart demande un
gros travail de programmation et devrait être visible en novembre
2007.

Comme quoi, même à l'heure des nouvelles technologies, la
gestation d'une œuvre d'art reste d'actualité...





Fanny Moille, tsrinfo

Publié le 31 octobre 2006 - Modifié le 28 juin 2010

Mots-clés

Net art ou webart: C'est un terme inventé par l'artiste Vuk Cosic au début des années 1990. Il s'est intéressé au pouvoir de détournement, d'ironie et d'activisme qu'offrait le World Wide Web à ses débuts. Aujourd'hui, il s'agit d'œuvres qui n'existeraient pas sans internet. Les artistes, le numérique et les réseaux s'y confondent. Les moyens de production sont également les lieux de diffusion (et inversement).

Arts numériques: L'œuvre d'art numérique est une pure abstraction. C'est une suite de chiffres 0 et 1. Elle peut donc se trouver mémorisée sur toute une variété de supports ou de médias comme les Cd-Roms, les disques durs. Elle peut aussi bien être vue sur un écran que sur une sortie d'imprimante. Cela redéfinit la notion de conservation de l'œuvre.

Soutien fédéral

L'Office fédéral de la culture veut encourager les arts numériques en Suisse. Cette semaine, un jury doit se réunir pour sélectionner une trentaine de projets de net-artistes helvétiques. Les heureux élus se partageront un montant total de 280 000 francs. « Les productions artistiques soutenues se distinguent par leur aspect innovant du point de vue technique et conceptuel , explique Andreas Münch de l'Office fédéral de la culture.