Modifié le 15 avril 2018

"Les musulmans sont avant tout des citoyens comme les autres"

Union VD des associations musulmanes : une femme à la présidence
VD: une femme à la tête des associations musulmanes 19h30 / 2 min. / le 02 avril 2018
Sandrine Ruiz, présidente fraîchement élue de l'Union vaudoise des associations musulmanes, plaide pour une reconnaissance des musulmans en Suisse avant tout en tant que citoyens.

Sandrine Ruiz est la nouvelle présidente de l'Union vaudoise des associations musulmanes (UVAM). L'élection de cette Française d'origine, convertie à l'islam, a fait l'unanimité. "C'est le reflet de ce qui se passe au sein de l'UVAM, le message de pouvoir élire une femme", a-t-elle affirmé dans le journal de 19h30 de la RTS dimanche.

La mission qui l'attend est importante: faire reconnaître son organisation comme un acteur d'utilité publique dans le canton. Son message: en Suisse, les musulmans sont d'abord des citoyens comme les autres.

"Nous avons les mêmes aspirations"

Celle qui admet un goût particulier pour l'engagement ne veut en effet pas se définir uniquement comme musulmane, et se bat contre les idées reçues qui frappent ses coreligionnaires. "Nous sommes avant tout des citoyens, nous vivons le même quotidien que tout le monde, nous avons les mêmes aspirations. Nous sommes ensemble, et non pas dans la différence qui sépare", a-t-elle souligné.

Interrogée sur le port du voile, Sandrine Ruiz évoque le respect des droits civiques. "Porter un foulard, c'est faire valoir mon droit de citoyenne à la liberté de croyance, garantie par la Constitution. Au-delà de cela, le choix de porter le voile appartient à mon intimité spirituelle."

Propos recueillis par Pierre-Olivier Volet

kkub

Plus d'informations dans le journal de 19h30 du dimanche 15 avril 2018

Publié le 15 avril 2018 - Modifié le 15 avril 2018