Modifié mardi à 23:34

Deux audits vont être menés dans le cadre de l'affaire Tridel à Lausanne

L'usine Tridel, sur les hauts de Lausanne.
L'usine d'incinération Tridel, sur les hauts de Lausanne. [Dominic Favre - Keystone]
Deux audits vont être menés sur l'affaire Tridel, a annoncé le syndic de Lausanne Grégoire Junod. La démarche vise à faire la lumière sur deux rémunérations exceptionnelles, dont l'une octroyée au municipal d'alors Olivier Français.

Le Conseil communal de Lausanne a consacré mardi un long débat à l'affaire Tridel, l'usine d'incinération de la ville. Deux rémunérations exceptionnelles ont été octroyées en 2016: 80'000 francs à l'ex-municipal PLR Olivier Français et 50'000 francs à Stefan Nellen, président et administrateur de Tridel.

Devant le législatif, le syndic a annoncé que le conseil d'administration de Tridel s'était réuni vendredi. Il a accepté qu'un audit soit confié au Contrôle des finances de Lausanne. Un deuxième audit sera assuré par une autre société. Les deux examens menés en parallèle devront expliquer pourquoi cet argent n'est pas revenu dans la caisse communale.

Problèmes de "confiance"

Grégoire Junod a jugé que l'affaire n'avait "pas de caractère pénal". Elle pose en revanche d'importants problèmes de "confiance et de loyauté".

"Ce n'est pas une affaire politique" mais, a minima, ces deux personnes auraient dû informer le collège de ce qui se passait afin d'éviter que la municipalité ne le découvre par la suite, a-t-il précisé.

ats/kg

Publié mardi à 22:37 - Modifié mardi à 23:34