Publié le 03 novembre 2017

Les détenus privés d'argent liquide au pénitencier de la plaine de l'Orbe

Les Etablissements pénitentiaires de la plaine de l'Orbe dans le canton de Vaud.
Les Etablissements pénitentiaires de la plaine de l'Orbe dans le canton de Vaud. [Dominic Favre - Keystone]
Les Etablissements pénitentiaires de la plaine de l'Orbe (VD) font une croix sur l'argent liquide. Pour des raisons de sécurité notamment, les détenus devront régler leurs achats par le biais d'un badge personnel dès le 7 décembre.

Ce nouveau système vise plusieurs buts. Notamment limiter les risques de racket, chantage ou trafic mais également préparer la personne détenue en vue de sa sortie de prison, sachant que la monnaie plastique est un mode de paiement omniprésent, indique vendredi le canton.

Ce projet "d'envergure" fait partie d'un plan de mesures de sécurisation déployé depuis 2016. Il implique que, dans un délai d'un peu plus d'un mois, les détenus restituent leur argent liquide qui sera ensuite crédité sur un compte. Tout numéraire découvert par la suite entraînera l'ouverture d'une procédure de sanction.

Rémunération ou versements

Les détenus des EPO reçoivent une rémunération pour leur travail dans les ateliers. Un travail qui est obligatoire en régime d'exécution de peine.

L'argent liquide peut aussi provenir de dépôts effectués par des proches ou avoir été en possession des personnes lors de leur interpellation. Il leur permet de se procurer des biens de consommation courante.

ats/cab

Publié le 03 novembre 2017