Modifié le 21 septembre 2017

Prison à vie et 14 ans requis dans l'affaire du parricide de Villeneuve

Le tribunal de Vevey.
Le tribunal de Vevey. [Fabrice Coffrini]
Le Ministère public a requis jeudi la prison à vie pour une mère et 14 ans de détention pour son fils dans l'affaire du parricide de Villeneuve (VD), jugée par le tribunal de Vevey .

Tous deux sont accusés d'avoir froidement assassiné le grand-père en novembre 2014.

Le procureur a tenu compte de la forte emprise de la mère sur son fils, alors âgé de 20 ans. "Je suis convaincu qu'il n'était pas en mesure d'apprécier la portée de son acte", a dit Hervé Nicod.

Pour la mère, le procureur n'a trouvé aucune circonstance atténuante. A ses yeux, elle avait peur d'être dépossédée d'une partie de son héritage. "Il y a eu des larmes, mais je n'ai pas entendu une vraie affliction", a-t-il dit. Pire, elle n'a pas hésité à entraîner son fils dans sa sanglante vengeance.

Police contactée par des voisins

La victime avait été assassinée devant sa villa fin 2014 dans les hauts de Villeneuve. La police avait été contactée par des personnes sans nouvelles de leur voisin.

Les forces de l'ordre avaient découvert l'homme étendu sur le sol à l'extérieur de la villa. La police avait dès le début parlé d'une "mort suspecte".

ats/pym

Publié le 21 septembre 2017 - Modifié le 21 septembre 2017