Modifié le 24 mars 2017

Les propos de l'UDC Jacques Nicolet sur Marine Le Pen embarrassent le PLR vaudois

Jacques Nicolet, candidat UDC au Conseil d'Etat vaudois.
Le soutien de l'UDC Jacques Nicolet à Marine Le Pen embarrasse le PLR vaudois Forum / 3 min. / le 21 mars 2017
Candidat UDC à l'exécutif vaudois, Jacques Nicolet a laissé entendre lundi dans Forum qu'il soutenait Marine Le Pen pour la présidentielle française. Sa petite phrase fâche l'allié PLR dans la course au gouvernement.

A l'issue du débat l'opposant à la socialiste Cesla Amarelle, l'UDC vaudois Jacques Nicolet a répondu à une question sur la présidentielle française en affichant son soutien à la candidate du Front national (FN). Et sa réponse n'a pas manqué de faire bondir à droite et particulièrement dans les rangs du Parti libéral-radical (PLR), grand allié de l'UDC dans la course au gouvernement cantonal.

Au lendemain de cette intervention, de nombreux élus de droite s'interrogent - y compris au sein de l'UDC. "Il aurait tout simplement pu dire François Fillon… Même si elle tient un discours intéressant, Le Pen on essaie de s'en distancier, son parti est trop connoté", souligne ainsi un collègue de parti du candidat.

Au PLR, on dénonce une énorme bourde. "Jacques Nicolet doit apprendre à tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler", déplore un député libéral-radical.

Mais le parti, visiblement très embarrassé, ne veut pas polémiquer et tente de minimiser l'incident en estimant que les propos de Jacques Nicolet ont été mal interprétés.

Juste un "pronostic" sur la présidentielle

Le principal intéressé, lui, se justifie après coup en affirmant qu'en aucun cas il a déclaré soutenir Marine Le Pen. Jacques Nicolet assure qu'il pronostiquait simplement un possible succès de la candidate du Front national. Mais ses explications laissent sceptiques certains membres du Parti libéral-radical, pourtant alliés à l'UDC pour cette élection.

Bon nombre de PLR ont voté à contrecoeur l'alliance avec l'UDC pour les élections vaudoises. Les points d'achoppement - comme l'opposition à la libre-circulation des personnes ou le vote du 9 février - sont nombreux entre les deux partis. "J'étais prêt à voter malgré tout pour Jacques Nicolet", confie un délégué PLR. "Mais là c'en est trop, il m'a vraiment déçu, il n'aura pas ma voix". La déclaration de lundi soir sème le doute aussi dans l'esprit d'autres délégués.

Une alliance PLR-UDC compliquée

L'alliance de droite craint depuis le début de la campagne les coups de crayon à l'égard du candidat UDC. Les propos de Jacques Nicolet accentuent ce risque et menacent par là-même les chances de la droite de retrouver la majorité au gouvernement vaudois.

D'autant qu'il y a eu d'autres incidents comme la publication de "La voie du bon sens". Présenté comme le guide du parfait UDC vaudois, ce document publié sous la présidence de Jacques Nicolet a fait scandale. On lui a reproché une vision rétrograde de la femme dans la société ou encore la promotion des châtiments corporels pour les enfants.

Il y a encore l'initiative contre la reconnaissance des communautés religieuses dans le canton, lancée récemment: l'UDC est accusée de brocarder l'islam à des fins électorales. Autant d'éléments qui sont source de malaise au sein du PLR. Pour beaucoup, les propos de Jacques Nicolet sur le FN viennent ébranler l'image de l'agriculteur pragmatique et modéré. 

Michael Peuker/oang

Publié le 21 mars 2017 - Modifié le 24 mars 2017

Les propos de Jacques Nicolet dans Forum

- Qui est-ce que vous soutiendriez en France?

"Je ne vais pas spécialement suivre le grand débat présidentiel français, pour ma part je sais que la candidate Marine Le Pen…

- Vous penchez pour qui?

"J'ose croire que Marine Le Pen va aller un grand bout dans cette élection".