Publié le 25 janvier 2017

Les start-up vaudoises championnes de la levée de fonds en 2016

L'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) collabore avec le Parc de l'innovation.
Les start-ups vaudoise championnes de la levée de fonds Le Journal du matin / 1 min. / le 25 janvier 2017
Avec un montant de près de 462 millions de francs récoltés l'an dernier par les start-up, le plus important de Suisse, le canton de Vaud devient numéro un en matière d'innovation technologique, affirme une étude.

Pour la première fois, le canton de Vaud s'est hissé sur la première marche du podium en matière de récolte de fonds par les start-up, selon l’étude "Swiss Venture Capital Report 2017" élaborée par l'Association Suisse des Investisseurs en Capital et de Financement et Startupticker (SECA).

Vaud devant Zurich

Si les conditions-cadre et le nombre de Hautes écoles vaudoises sont pour quelque chose dans l'efficacité de la levée de fonds, cet essor est également dû à d'autres facteurs.

Vaud devance dorénavant Zurich, son traditionnel rival. Si Outre-Sarine, on fait la part belle aux sociétés spécialisées dans les technologies financières et dans la cryptographie, côté vaudois, on se spécialise surtout dans les sciences de la vie.

Nombre de start-up triplé en 3 ans

Le nombre de start-up dans le canton a d'ailleurs triplé en trois ans, passant de 13 à 38, constate la plateforme d'aide à l'innovation Innovaud. De même, l'influence de l'EPFL est considérable, car ces jeunes pousses ont levé, à elles seules, près de 400 millions de francs en 2016.

Côté "qualité", alors que la plupart des entrepreneurs a déjà expérimenté la création d'entreprises, les investisseurs, eux, connaissent de mieux en mieux le terrain et ses acteurs, ce qui explique le succès des dernières levées de fonds. Les 46 tours de financement ont en effet récolté 10 millions de francs chacun en moyenne.

Sarah Clément/kkub

Publié le 25 janvier 2017